Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 09:39
..................................................................................................................................................
Printemps 2012       
Faut-il sauver
la Ve République ?             
        
Ve-Republique-copie-1.jpg
..................................................................................................................................................

- La Ve et son fantôme, par François Renié.  [lire]

Les idées et les livres

- Perspectives pour la défense, par Claude Arès.  [lire]
La réforme de la défense engagée sous le précédent quinquenat se solde par un échec. Deux rapports, le premier issu du Sénat et le second de la Cour des comptes, mettent en avant une ambiance de "désorganisation générale" dans les armées et le moral des militaires est au plus bas. Il faut sortir à l'évidence d'une vision purement comptable des questions de défense et traiter les enjeux de fond : quelles alliances, quelles coopérations industrielles, quelles missions privilégier à l'extérieur, quel avenir pour la dissuasion, pour notre marine ? Le pouvoir actuel saura-t-il, aura-t-il le courage politique de prendre ces sujets essentiels à bras le corps ?

- Faut-il sauver la Ve République ?  Textes présentés par Hubert de Marans.
On parle à nouveau de reviser la constitution de 1958. A gauche, on rêve d'instituer une VIe république et à droite on fait valoir les mérites du régime présidentielle. Les Français, lorsqu'on les interroge, sont plus prudents. L'imense majorité reste attachée aux idées gauliennes d'Etat fort et de gouvernement stable. Faut-il, comme certains le proposent, renforcer le Parlement, supprimer le cumul des mandats ou évoluer vers une démocratie plus participative?  Et si l'essentiel était ailleurs ? Et d'abord dans la définition des rôles du chef de l'Etat, du gouvernement et du parlement. Alors, Ve République ou modèle anglais ? 

- Poutine et la transition russe, par Boris Koltchak.  [lire]
L'opinion publique évolue en Russie et la popularité du couple Poutine-Medvedev n'est indiscutablement plus la même qu'il y a dix ans. Pour autant les deux hommes peuvent s'enorgueillir d'un bilan extrêmement flatteur : de 1997 à 2010, le PIB a augmenté de plus de 6% par an, les finances ont été assainies et la dette extérieure réduite au minimum. Avec une manne pétrolière qui ne peut que s'accroitre, le pays dispose d'un atout considérable pour préparer son avenir. La Russie, qui a repris le contrôle de toute l'asie centrale, est de retour au proche-orient et son alliance avec la Chine la replace dans le jeu mondial. Sera-t-elle à nouveau une très grande puissance ? A quel prix et selon quel processus politique ?

- Jeanne d'Arc en majesté, par Antoine Longnon.  [lire]
La vie de Jeanne d'Arc, c'est d'abord une formidable leçon de clairvoyance politique : le rétablissement du pouvoir royal, le réarmement moral du pays, la mobilisation des chefs militaires, le passage à l'offensive et les victoires ... On retrouve dans son histoire le cycle classique des grands moments de notre histoire nationale. En cette année anniversaire, on s'étonne du silence des pouvoirs politiques et religieux. Le message de Jeanne les dérangerait-il ? Au moment même où les chimères européistes s'estompent et que d'autres destins s'ouvrent à la France ? Sans doute. Raison de plus pour signaler tous ces évènements, petits ou grands, qui auront permis cette année d'honorer la mémoire de Jeanne.

- Le souvenir de Roger Nimier, par Eugène Charles.  [lire]
Roger Nimier nous a quittés il y a près d'un demi siècle, mais son fantôme continue de hanter les rédactions, les diners littéraires, les coquetelles mondains et les déjeuners entre amis. Selon la belle formule d'Antoine Blondin, inconsolable, il nous manque comme au premier jour de sa disparition. Sa jeunesse, son éclat, son pouvoir de surprendre expliquent le vide qu'il a laissé. Ainsi que sa capacité à jouer plusieurs personnages en même temps, à vivre plusieurs vies. Ecrivain, journaliste, scénariste de cinémas, éditeur, il mettait dans chacune de ces occupations ce "goût aristocratique de déplaire", cher à Baudelaire. 

Matisse ou la liberté, par Sainte-Colombe. [lire]
L'exposition "Matisse, paires et séries" de Beaubourg donne à voir un aspect peu connu du travail du peintre : son goût pour les reprises, les répétitions d'un même sujet, les digressions autour d'un même objet. Ces reprises n'illustrent pas seulement les différentes étapes d'une oeuvre; elles expriment également, lorsqu'il s'agit de deux moments simultanés d'une même création, l'étendue des talents de Matisse, sa capacité à passer, presque indistinctement, de la description à la simplification, du figuratif au schématique, sans tomber dans l'abstraction pure, dans le "dessèchement". On mesure mieux aussi, dans ces allers et retours, la forme de pensée positive de Matisse, sa fascinante liberté de création, loin de tous les conformismes. 

Les perdreaux d'Henri IV, une nouvelle d'Henri Pourrat. [lire]
Un charmant récit d'Henri Pourrat, l'auteur de Gaspard des montagnes. Où il est question d'Henri IV, de perdreaux, de gourmandise et de tant d'autres choses...

- Le jardin français, poèmes de P. Camo, E. Henriot, J.L. Vaudoyer  [lire]

Chroniques

- Notes politiques, par Hubert de Marans.
Nos consignes. - Disparition du centre ? - Une étape.

- Chronique internationale, par Jacques Darence.
Sortir de Kaboul. - La Grèce déboussolée. - L'Allemagne en campagne.

- Chronique sociale, par Henri Valois.
Un inquiétant silence. - La crise de la CGT. - Démographie française.

- La vie littéraire, par Eugène Charles.
Jules Verne. - Chataubriand. - Le Guillou. - Simon Leys. - Malaparte. - Benoît.

- Idées et histoire, par François Renié et Paul Gilbert.
Taine. - Debray. - Ellul. - Condé.

- Revue des revues, par Paul Gilbert.
Philosophes. - Le débat présidentiel. - Maurras. - L'affaire Mallet.

- Les livres, par Paul Gilbert, Eugène Charles, François Renié.
Contre la pensée unique. (Claude Hagège). - Inévitable protectionnisme. (Franck Dedieu et alii). - Pour Genevoix. (Michel Bernard). - La Monarchie de Juillet. (Gabriel de Broglie). - Guerre de mouvement et guerre de position. (Antonio Gramsci). - L'invention de la France. (Hervé Le Bras). - Louis XIII et Richelieu. (Jean Castarèdel). - Petite sélection stendhalienne.  - Livres reçus.

 

Accès à la revue

Partager cet article

Repost 0
la Revue critique des idées et des livres - dans Sommaire Revue
commenter cet article

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche