Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 14:32
Derème
 
 
l'acacia
 
 
 
L'acacia blanc sur la berge,
Remue au vent du soir ;
Les rouliers boivent du vin noir
Sous la glycine bleue et fraîche de l'auberge.

Mes beaux rêves s'en sont allés,
Rouliers, dans vos charrettes ;
Mon coeur plein de larmes secrètes
Songe à des rosiers verts que la foudre a brûlés.

Pourquoi faut-il qu'à vos voix dures
Renaissent mes beaux jours
Et ma jeunesse et mes amours
Avec tous les oiseaux et toutes les verdures,

Alors qu'un âpre désespoir
Casse toutes les branches
Et que la berge et l'eau sont blanches
Acacia, des fleurs que t'arrache le soir ?
 
 
 
tristan derème (1889-1941). La Verdure dorée. (1922).
 
 
nous qui dans les matins ...
 
 
 
Nous qui dans les matins grandioses voulions
Vivre couverts de gloire et de peaux de lions,
Nous finirons gérants de bar, tabellions,

Archivistes ou grooms d'autos aux larges trompes ;
Mais, sevrés pour jamais du triomphe et des pompes,
Qu'importe à notre coeur, Destin, que tu le trompes,

Si tu nous sais donner l'espoir toujours nouveau
D'aborder au pays sans neige ni tombeau
Où verdit à l'azur le laurier le plus beau,

Et si cette espérance a doré nos journées,
Si nous avons souri des guirlandes fanées
Confiants au loyer des tâches obstinées,

Et si, chantant dans la ténèbre et dans le vent,
Nous nous sentons avec une candeur d'enfant,
Baigner dans la lumière et le soleil levant.
 
 
 
tristan derème (1889-1941). La Verdure dorée. (192é).
 
 
chanson
 
 
 
Quand il ouvrait sa tabatière,
Il en sortait trois papillons :
Le premier portait sa rapière,
L'autre corrigeait ses brouillons ;
Le dernier taillait ses crayons.

Ah! vraiment la belle histoire
Que l'on vous fredonne ici !
Personne ne veut la croire
Et j'en ai bien du souci.

Mon oncle avait une barque,
Mais peinte à l'huile en un tableau.
La Sagesse, en effet, remarque
Que l'onde est parfois un tombeau :
Le poisson même meurt dans l'eau.

Ah! vraiment la belle histoire ... etc...

Mon grand oncle avait une poule :
Elle pondait sur le jet d'eau.
Les curieux venaient en foule
Pour voir danser chaque oeuf nouveau.
De sa poule il me fit cadeau.

Ah! vraiment la belle histoire ... etc...

Mon grand oncle avait une canne
A pêche, mais pas d'hameçon.
On me prévient qu'un sot ricane
A ce complet de ma chanson :
Mais il rit moins que le poisson.

Ah! vraiment la belle histoire ... etc...

Mon grand oncle avait une puce
Qui l'éveillait tous les matins.
Elle est morte à la Sainte-Luce.
Que nos réveils sont incertains !
Il dort... Ainsi vont les destins...

Ah! vraiment la belle histoire !
Personne ne veut la croire !
Gardez-la dans cette armoire
Qu'on appelle la mémoire.
Quelqu'un la continuera ;
Tout le monde la saura ;
Tout le monde chantera
Tous les couplets qu'elle aura.
Mon grand oncle, et caetera. 
 
 
 
tristan derème (1889-1941). Le Violon des muses. (1935).
 
 

fleur 3

 

Partager cet article

Repost 0
la Revue critique des idées et des livres - dans Le jardin français
commenter cet article

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche