Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2016 6 29 /10 /octobre /2016 08:12
Klingsor
 
 
monsieur de la gandara
 
 
 
La lune se lève sur le marronnier,
Monsieur de La Gandara rêve au Luxembourg ;
La lune se lève sur le marronnier
Et monsieur de La Gandara la regarde ;
On entend au loin battre le tambour
De garde.

Dans la douceur de ce soir printanier
Le vent léger transporte une odeur de lilas ;
Le sergent de ronde fait sonner ses clefs ;
Les couples s'isolent dans les allées
Et monsieur de La Gandara qui s'attarde
A contempler la couleur rose-thé
Des balustrades,
A son tour s'en va.

De sorte qu'au fond du vieux parc déserté
Où le fantassin de la République
Veille et s'engourdit,
Les belles reines de marbre,
Droites et mélancoliques,
Restent seules à rêver du temps jadis,
Au clair de lune sous les arbres.
 
 
 
tristan klingsor (1874-1966). Humoresques (1921).
 
 
bougival
 
 
 
Beau canotier de Bougival
Tout est chansons :
Le poisson bleu fait un ovale
Autour de ton bouchon.

Par l’accroc de son manteau gris
Le ciel montre un lambeau d’azur :
Le goujon de cette friture
N’est pas encore pris.

Et cependant déjà la barque nage
Vers le port.
Et ton rêve s’enfuit avec ce fin nuage
Ourlé de rose et d’or.
 
 
 
tristan klingsor (1874-1966). Le Divan (1929).
 
 
schéhérazade
 
 
 
Douce Schéhérazade encor un conte !

Où l’on cueille des bouquets d’Engaddi
ou des roses noires d’Endor
où se rencontre
le magicien d’amour maudit
avec Miryamie au jardin, qui dort.

Douce Schéhérazade encor un conte !

Où viennent pépier les bengalis
en leurs robes adorables d’oiseaux,
où l’on rencontre
avec leurs cinnors aux airs jolis
les couples ennoués des damoiseaux.

Douce Schéhérazade encor un conte !

Ou bien où songe en sa forêt d’Orient,
comme un mort qui serait paré d’oranger,
quelque vieux comte
d’Assur ou de Tripoli, souriant
dans sa blanche barbe de chanvre léger...
 
 
 
tristan klingsor (1874-1966). Schéhérazade (1903).
 
 

 

Partager cet article

Repost 0
la Revue critique des idées et des livres - dans Le jardin français
commenter cet article

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche