Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 21:03
Lettres de Paris                                                                              


de Paul Morand

Mis en ligne : [23-02-2009]

Domaine : Littérature


 

Paul Morand (1888,1976) est un poète, romancier, nouvelliste et essayiste français. Diplomate de carrière (il fut ambassadeur à Bucarest, puis à Berne de 1940 à 1944) , éternel voyageur, il fut dans ses romans et ses nombreuses nouvelles le chroniqueur  brillant et impertinent de l'Europe de l'entre-deux-guerres. Après la guerre, il donne une nouvelle orientation à son oeuvre, se passionne pour l'histoire, et devient le modèle et le protecteur de la jeune génération d'écrivains qu'on appellera les Hussards. Il entra à l'Académie française en 1968. Parmi ses oeuvres : Ouvert la Nuit (1922), Fermé la nuit (1923), Lewis et Irène (1924), L'Europe galante (1926), Hiver caraïbe (1929), Londres (1933), La route des Indes (1935), L'Homme pressé (1941), Journal d'un attaché d'ambassade (1948), Hécate et ses chiens (1954), Fin de siècle (1957), Fouquet ou le Soleil offusqué (1961), Le nouveau Londres (1963), Monplaisir... en littérature (1967), Monplaisir ... en histoire (1969), Venises (1971). 

 


Paul Morand, Lettres de Paris, Paris, Arléa, Avril 2008, 246 pages.


 

Fondé à Chicago en 1880, The Dial devint dès 1920 un lien culturel essentiel entre l'Ancien et le Nouveau Monde, mais ce n'est qu'à partir de 1923 - et jusqu'en 1929 - que Paul Morand y rédigea, directement en anglais, ses Lettres de Paris, qui composent un véritable panorama de la littérature française et de la vie artistique de l'entre-deux-guerres. Destinées à des lecteurs américains cultivés, ces chroniques passent en revue tout ce qui comptait alors en France dans les domaines de l'art. Plus éclectique qu'à l'accoutumée, Paul Morand ne s'est guère trompé dans ses choix, que la postérité à presque toujours confirmés. Qu'il évoque Barrès, Huysmans, Proust, Cocteau, Delteil, Radiguet, Aragon, Giraudoux, Breton, Colette, Bernanos, Larbaud, Brancusi, Braque, Degas, Derain., on a l'impression qu'il a tout lu, tout vu, tout entendu, et ses jugements, étayés par un goût sûr et une curiosité toujours en éveil, nous font revivre avec enthousiasme cette période riche en créateurs.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche