Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 14:51
Une saison noire         
les massacres de tirailleurs sénégalais         
mai-juin 1940


de Raffael Scheck

Mis en ligne : [25-02-2009]

Domaine : Histoire


 

Raffael Scheck est professeur d'histoire moderne de l'Europe à Colby College (Maine, USA). Ses recherches ont porté notamment sur la Kriegsmarine et la droite allemande et sur le rôle politique des femmes sous la République de Weimar. Il s'intéresse actuellement au sort des prisonniers de guerre originaires des colonies dans les camps allemands pendant la Seconde Guerre mondiale.


Raffael Scheck, Une saison noire. Les massacres de tirailleurs sénégalais, mai-juin 1940, Paris, Tallandier, Septembre 2007, 287 pages.

 

Mai-juin 1940 : s’engouffrant dans la percée réalisée par ses divisions blindées, l’armée allemande déferle sur la France. Ce Blitzkrieg fulgurant a fait l’objet de nombreux ouvrages d’histoire militaire, qui ont souligné dans l’ensemble le comportement korrekt des troupes allemandes à l’égard des populations civiles et des prisonniers de guerre. C’est oublier pourtant le sort des dizaines de milliers de soldats venus d’Afrique noire pour défendre la métropole contre les armées du Reich. Ils furent des milliers – 1 500 au moins, 3 000 sans doute – à être victimes de massacres, qu’ils aient été fusillés en groupe ou abattus isolément. Et cela sans compter le traitement discriminatoire et souvent brutal qui leur fut infligé dès leur capture. Dans ce livre sans complaisance, l’historien allemand Raffael Scheck retrace le déroulement de ces crimes de guerre et s’interroge sur leur généalogie, faisant la part des préjugés raciaux contre les Noirs, de la peur des francs-tireurs, de la propagande haineuse des nazis et de la dynamique des combats. Ces massacres, bien qu’ils soient connus dès le moment de leur perpétration, n’ont fait l’objet d’aucun débat public et d’aucun procès après la guerre. Leur commémoration et la recherche historique à leur sujet sont toujours restées discrètes. Ils donnent pourtant à la campagne de 1940 une dimension inédite : celle d’une guerre raciale, maillon essentiel entre les crimes de la Wehrmacht pendant l’invasion de la Pologne et les atrocités systématiques du front de l’Est.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche