Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 19:29
Louis II de Bavière                   


de Jacques Bainville

Mis en ligne : [29-09-2009]

Domaine : Histoire



Jacques Bainville (1879 - 1936) fut l'un des plus grands historiens français du XXe siècle. Il tint pendant près d'un quart de siècle la chronique de politique étrangère du quotidien  l'Action française et publia en 1920 Les conséquences politiques de la paix, exposé lumineux sur le traité de Versailles et ses conséquences sur l'équilibre des forces en Europe. Parmi ses autres oeuvres capitales : Histoire de deux peuples (1915), Histoire de France (1924), Napoléon (1931), La Troisième République (1935).


Jacques Bainville, Louis II de Bavière, Préface de Dominique Decherf - Paris, Bartillat, avril 2009, 310 pages.


Présentation de l'éditeur

Louis II de Bavière (1845-1886), figure plus complexe que l'image laissée par sa légende, a frappé les imaginations. Le mérite de cette biographie écrite par le jeune Jacques Bainville est de restituer le personnage dans son ampleur et de comprendre les arcanes de son caractère. Louis II portait une immense admiration à Richard Wagner, qu'il aidera à mener à bien nombre de projets à commencer par l'opéra de Bayreuth. Emporté par la musique wagnérienne, alors révolutionnaire, Louis II s'est fait l'un des plus ardents mécènes du compositeur. De lui, la postérité a également retenu la construction de ses châteaux féériques dans les Alpes: Neuschwanstein, Linderhof et Herrenchiemsee. La démesure de ses projets le fera bientôt passer pour fou. Cependant, Louis II avait bien conscience des enjeux politiques de son temps et participa aux côtés de Bismarck à l'édification de l'Empire allemand autour de la Prusse. Avec son style précis et élégant, Bainville retrace cette vie énigmatique en la dégageant de l'imagerie laissée par un romantisme excessif.


Critique de Jérôme Besnard. - Royaliste, n°949 du 1er juin 2009.

Et Bainville devint royaliste... Signe de l’intérêt de ses écrits, les livres de l’historien et académicien Jacques Bainville sont de nouveau réédités en poche. Ce fut le cas de son Histoire de France[1] et c’est maintenant au tour de sa biographie de Louis II de Bavière. Un ouvrage remarquable dont la profondeur d’analyse surprend chez un historien de 20 ans, puisque ce livre est paru originellement en 1900 chez Perrin. Cette étude est le fruit d’une première rencontre avec l’Allemagne, d’un voyage effectué à Munich à l’été 1898 par un jeune étudiant parisien, lecteur de Heine et de Nietzsche, mais qui goûtait peu l’Histoire au collège. C’est l’observation de l’Allemagne qui convertit Jacques Bainville aux vertus de la monarchie. Comme le dit Dominique Decherf dans sa préface, Jacques Bainville avait compris avant Raymond Aron que « L’Allemagne est notre destin». C’est tout le thème de son Histoire de deux peuples. Pour bien comprendre l’Histoire de France, nous dit Bainville, il faut interroger l’histoire de ses relations avec l’Allemagne depuis les Carolingiens. Derrière la figure du roi Louis II (1845-1886), héritier de la dynastie des Wittelsbach, c’est moins la culture allemande du temps qui fascine Bainville, que les rapports entre la Bavière et la Prusse durant les vingt-deux années de règne du roi fou. De la prise des duchés danois en 1864 à la guerre franco-prussienne de 1870, et en passant bien entendu par la guerre contre l’Autriche de 1866 et la bataille de Sadowa, ces trois coups de maître du chancelier Bismarck, c’est toute l’Histoire de l’Europe jusqu’en1940 qui s’annonce. Le règne agité de Louis II de Bavière est l’un des feux de l’esprit du traité de Westphalie (héritage de la sagesse de Richelieu), de la résistance à la toute puissance du Reich, même si à partir de 1871, la Bavière ne peut plus tenir tête à une Prusse conquérante et se voit forcée d’accepter la tutelle d’un nouvel empire, celui qui fut proclamé dans la Galerie des glaces du château de Versailles. Avec cet ouvrage sur Louis II de Bavière, c’est le Bainville psychologue, celui qui tracera le remarquable portrait du jeune adolescent Bonaparte dans son Napoléon, qui se révèle.



[1]. Jacques Bainville, Histoire de France. (Tallandier, 2007,collection Texto, 570 p.)


Partager cet article

Repost 0
la revue critique des ides et des livres - dans Notes Histoire
commenter cet article

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche