Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 21:14
Aliénor d'Aquitaine  
 
de Philippe Delorme
Mis en ligne : [24-10-2011]
Domaine : Histoire
Alienor-d-Aquitaine.gif
 

Né en 1960, Philippe Delorme est historien et journaliste. Spécialiste des familles royales, journaliste à Point de Vue, il est l'auteur d'une trentaine de livres traitant des grands destins et des « têtes couronnées ». Il a récemment publié :  Entretiens avec Henri comte de Paris - L'homme qui rêvait d'être roi. (Buchet-Chastel, 2006), Albert II de Monaco - Les surprises du prince. (Michel Lafon, 2006), Les Princes du malheur - Le destin tragique des enfants de Louis XVI et Marie-Antoinette. (Perrin, 2008), Henri comte de Chambord - Journal. (F.X. de Guibert, 2009), Les Dynasties du monde. (L'Express-Point de Vue, 2010), Henri IV - les réalités d'un mythe. (L'Archipel, 2010).

 

Philippe Delorme, Aliénor d'Aquitaine. Paris, Tallandier, juin 2011, 311 pages.

 
Présentation de l'éditeur.
Tour à tour duchesse d'Aquitaine, reine de France épouse de Louis VII, puis reine d'Angleterre par son mariage avec le futur Henri II, Aliénor domine par sa personnalité hors du commun le XIIe siècle occidental. Cette souveraine lucide et lettrée s'imposa vite comme une femme de pouvoir, outrepassant les traditionnelles attributions conférées à une reine et occupa une place déterminante dans les relations entre la France et l'Angleterre en apportant à l'un puis à l'autre de ses deux maris et souverains le puissant domaine d'Aquitaine. Elle fut encore un véritable mécène protégeant artistes et troubadours. Philippe Delorme peint ici le portrait d'une femme maîtresse de son destin, mère du fameux Richard Coeur de Lion et qui s'éteignit à l'âge exceptionnel de quatre-vingt-deux ans.
 
La critique de Christian Tarente. - Politique Magazine, septembre 2011.
Aliénor, ce diable de femme. Vie passionnante que celle d'Aliénor d'Aquitaine, passionnante à vivre sans doute, passionnante à lire sous la plume de Philippe Delorme certainement. Élevée à la Cour de Poitiers, une des plus brillantes d'Occident, elle voit, à 15 ans, son mariage avec le futur Louis VII organisé par l'abbé Suger, conseiller avisé de Louis VI. Reine de France, Aliénor, de fort tempérament, se plaint de ce mari trop monacal. Elle le suit quand il part secourir les Chrétiens de Syrie, mais l'échec de la croisade précipite l'échec conjugal. Le mariage qui, en quinze ans n'a donné que deux filles, est annulé.
  Redevenue duchesse d'Aquitaine, Aliénor épouse en 1152 Henri Plantagenet, héritier du trône anglais. Deux ans après, la voilà reine d'Angleterre. Elle donnera huit enfants à Henri II, dont deux rois, Richard Coeur de Lion et Jean sans Terre. Quand ceux-ci se rapprocheront du roi de France, Alénor les soutiendra. Arrêtée, emmenée à Salisbury, elle passera quinze ans en résidence surveillée.
  En 1189, Henri meurt : Aliénor, veuve, a encore quinze ans à vivre, qui seront bien remplis. Aussitôt roi, Richard Coeur de Lion la libère, et part en croisade : elle assure brillamment la régence.  Pour marier son fils, elle parcourt mille et mille lieues et décroche la main de Bérengère de Navarre qu'elle emmène en Sicile rejoindre Richard pour l'épouser... à Chypre! Et au retour, quand Richard est capturé par Léopold d'Autriche, Aliénor réunit la rançon et le fait libérer. 
  Le sort tourne en 1199 : Richard tué d'un coup d'arbalète, son frère Jean sans Terre se révèle incapable de tenir tête à Philippe-Auguste, qui fait prononcer la "commise" de ses fiefs, conquérant ainsi la Normandie et l'Aquitaine. A Fontevraud, entourée d'une cour de lettrés et de troubadours, Aliénor assiste à l'écroulement de ses rêves : l'heure est capétienne. Le 1er avril 1204, à quatre-vingts ans, elle meurt à Fontevraud où elle repose toujours.
   Des chroniqueurs anglais et même Michelet l'ont accusé d'adultère avec son oncle Raymond lors de la croisade avec Louis VII, et du meurtre de Rosamonde, la favorite d'Henri II... Philippe Delorme fait justice de ces ragots.

Partager cet article

Repost 0
la Revue critique des idées et des livres - dans Notes Histoire
commenter cet article

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche