Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 13:00
Lapérouse                                   
 
de Anne Pons
Mis en ligne : [1-11-2010]
Domaine : Histoire
Laperouse-copie-1.gif

  

Anne Pons est romancière et essayiste. On doit à ses origines irlandaises La Villa irlandaise (Grasset, 1985) et Dark Rosaleen (Grasset, 1991) ainsi que Constance ou l'Irlande, une biographie de la comtesse Markievicz (Nil, 1997). Sa passion pour la mer se développe en écrivant avec Alain Pons Lady Hamilton (Perrin, 2002), prix Chateaubriand, puis Nelson contre Napoléon (Perrin, 2005) et Franklin, l'homme qui mangea ses bottes (Fayard, 2009), grand Prix de l'essai de la Société des gens de lettres, prix de la mer .


Anne Pons, Lapérouse. Paris, Gallimard/Folio biographies,  octobre 2010, 304 pages.


Présentation de l'éditeur.
En ce siècle des Lumières où la science commande et où les nouveaux instruments de mesure rendent plus sûrs les voyages au long cours, Jean-François de Galaup, comte de La Pérouse (1741-1788?), entré dans la marine à quinze ans, consacre sa vie à la navigation. Commencée sur les côtes françaises, son épopée s'achève une trentaine d'années plus tard, au large des îles Salomon. Auparavant, il aura navigué de l'île de France aux Indes, participé à la guerre d'Indépendance américaine et aux combats contre les Britanniques aux Antilles. S'appuyant sur la lecture de son Journal de bord, ses lettres, ses notes, ses comptes rendus, ses Mémoires, et les recherches les plus contemporaines, Anne Pons tente de percer le mystère de l'homme qui ne semble avoir vécu que pour tourner autour du monde. Louis XVI, qui avait commandé la fatale expédition, ne saura jamais que ses marins avaient péri, ni Lapérouse que son roi était mort décapité.
 
Recension de Jean-Michel Barrault. - Lire, octobre 2010.
Un remarquable portrait du navigateur, accompagné des dernières découvertes liées au naufrage. La tragique disparition des navires de l'expédition confiée au Comte de Lapérouse a connu une nouvelle actualité avec les recherches menées à Vanikoro à l'initiative de l'association Salomon et la découverte des épaves de l'Astrolabe et de la Boussole. Une exposition remarquable a été organisée au musée national de la Marine. Le visiteur pouvait y admirer une multitudes de témoignages, manuscrits, lettres, journaux de bord, et surtout les objets recueillis par les plongeurs, vaiselle, couverts, instruments de navigation, en particulier un sextant, et, très émouvant, le crâne de l'un des naufragés dont les services anthropométriques ont reconstitué le visage. De nombreux travaux ont été consacrés à Lapérouse, notamment la biographie écrite par l'amiral de Brossard, et les ouvrages rédigés par l'amiral Bellec qui a participé à deux campagnes de fouilles. anne pons, avec son talent de journaliste, revient sur ce drame dans un récit riche d'une abondante documentation, au ton agréable et efficace. Elle évoque la personnalité de l'officier de marine embarqué dès l'âge de quinze ans, héros de la guerre d'Amérique, à qui a été confié le voyage de découverte entrepris à la demande de Louis XVI. Légende ou réalité, le souverain aurait demandé, au pied de l'échafaud : "A-t-on des nouvelles de M. de Lapérouse? " Après ses ouvrages consacrés à Franklin, à Nelson, à Lady Hamilton, la petite-fille de Paul Chack confirme son attrait pour les héros de l'histoire maritime. Les cinquante dernières pages du livre, sans doute les plus originales, traitent des recherches entreprises dès les premières inquiétudes, celles, vaines et mal menées, de d'Entrecasteaux, puis de Bougainville jusqu'aux initiatives contemporaines.

Partager cet article

Repost 0
la revue critique des idées et des livres - dans Notes Histoire
commenter cet article

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche