Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 08:30
Anatole France et
le nationalisme littéraire
Scepticisme et tradition
 
de Guillaume Métayer                                                
Mis en ligne : [28-03-2011]
Domaine : Lettres 
Anatole-France-et-le-nationalisme-litteraire.gif

 

Né en 1972, Guillaume Métayer, ancien élève de l'Ecole normale supérieure, agrégé de lettres classiques, est chercheur au Centre d'étude de la Langue et de la Littérature françaises des XVIIe et XVIIIe siècles. Il vient de publier :  Nietzsche et Voltaire. (Flammarion, janvier 2011).


Guillaume Métayer, Anatole France et le nationalisme littéraire. Scepticisme et tradition, Paris, Editions du Félin, janvier 2011, 256 pages.


Présentation de l'éditeur.
Cet ouvrage est une enquête sur un point aveugle de notre histoire littéraire, Anatole France, prix Nobel de littérature presque tombé dans l'oubli. Avant d'être l'une des plus grandes voix du dreyfusisme et un compagnon de route du socialisme, France a surtout été considéré comme l'écrivain français par excellence, capable de cristalliser et de fixer dans la littérature le prestige de la Nation, au long des décennies de doute culturel qui ont suivi la défaite de 1870. La réception enthousiaste d'Anatole France dans la mouvance du nationalisme français, Barrès et Maurras en tête, le confirme. Des tendances nostalgiques, une écriture et des idées néo-classiques, une posture sceptique face aux excès de la Révolution française donnent l'image d'un écrivain sinon de la tradition, du moins de l'" évolution ", à distance du mythe révolutionnaire. France apparaît alors comme une sorte de " lieu de mémoire " vivant, capable de concentrer en lui nombre de " lieux de mémoire " nationaux  (" la conversation ", " la coupole ", " la visite au maître "...). Il s'impose comme la figure transitionnelle d'une France inquiète, en quête de pérennité symbolique et le miroir littéraire d'une IIIe République avide de légitimité historique. Cet ouvrage, qui s'appuie sur une étude circonstanciée de la réception d'Anatole France dans le courant nationaliste, se veut aussi un parcours critique d'une oeuvre qui marque un moment charnière dans les aventures de l'humanisme à la française.
Chronique de Michel Crépu, La Revue des deux mondes. - février 2011
Décidément, l’essai de Métayer sur Anatole France et le nationalisme littéraire est capital pour la compréhension de toute la scène littéraire française au XXe siècle. France entre Maurras et Barrès, faisant barrage de son scepticisme bourgeois face aux aventuriers du langage, tel Mallarmé ou Verlaine. J’y reviendrai longuement.
 
Une belle critique de ce livre : Benoît Gousseau, "Redécouvrir Anatole France", Politique magazine, février 2011.
  

Partager cet article

Repost 0
la revue critique des idées et des livres - dans Notes Lettres
commenter cet article

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche