Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 14:29
Inévitable protectionnisme
 
de Franck Dedieu et alii
Mis en ligne : [9-04-2012]
Domaine : Idées 
DEDIEU-Franck-Inevitable-protectionnisme.gif
 
Franck Dedieu, né en 1972, est grand reporter au magazine L'Expansion. Il a récemment publié : 150 idées recues sur l'économie (L'Express, 2012). 
 

Franck Dedieu et alii, Inévitable protectionnisme. Paris, Gallimard, janvier 2012, 244 pages.

 
Présentation de l'éditeur.
Le protectionnisme est le dernier tabou des élites européennes. Malgré la violence de la crise, la suprématie du libre-échange demeure une croyance indiscutée. C’est cette interdiction de débattre que les auteurs, journalistes économiques de la nouvelle génération, ont voulu lever dans ce livre sans a priori idéologique. Le constat est cruel : l’idéologie libre-échangiste, devenue hégémonique à la fin du siècle dernier, est aujourd’hui battue en brèche par les faits. Dans les pays en développement, l’amélioration du niveau de vie, réelle dans certains cas, s’est avérée illusoire dans beaucoup d’autres. Dans les pays développés, la mondialisation a creusé des inégalités qui menacent de corroder le tissu social de nos sociétés. Le temps est donc venu pour l’Europe de définir un protectionnisme positif, européen, social et écologique, à l’opposé du nationalisme et du repli sur soi. C’est ce à quoi s’emploie cet ouvrage, qui étudie les conditions de la mise en oeuvre d’un tel dispositif et la manière dont il pourrait s’appliquer concrètement dans la vie des Européens.
 
Recension de Pierre Le Vigan. - Spectacle du Monde, mars 2012.
 Un sondage ifop réalisé en mai 2011, à l’initiative de l’association pour un débat sur le libre-échange avait montré que l’immense majorité des Français, toutes préférences partisanes confondues, était favorable à des barrières douanières autour de l’Europe. C’est que le constat ne fait plus de doute : la vieille Europe se vide de sa base productive. Les auteurs de cet ouvrage montrent que, contrairement à la théorie de Ricardo, le libre-échange, dans un monde non homogène en matière de protections sociales et environnementales, aboutit à une loi des désavantages comparatifs. C’est le triomphe du moins-disant salarial et social, au détriment à la fois de l’Europe et des pays émergents. Supposée « globalement positive » (Pascal Lamy) ou « heureuse » (Alain Minc), la mondialisation sans frontières ni écluses s’avère, au contraire, perdant-perdant. Le mérite des auteurs est triple : ils n’ont pas une vision exclusivement européocentrée ; ils ne dissimulent pas qu’il peut y avoir un mauvais usage du protectionnisme, qui serait mis au service d’un laxisme monétaire ou budgétaire ; enfin, ils envisagent divers scénarios d’une sortie du libre-échange mondial. Un ouvrage au cœur du débat.

 

Partager cet article

Repost 0
la Revue critique des idées et des livres - dans Notes Idées
commenter cet article

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche