Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 10:00
Chanson
 
Laquais, que l'on me donne à boire,
Je veux m'enivrer aujourd’hui
Je veux que ce vin ait la gloire
D'avoir étouffé mon ennui;
Verse-m'en donc à tasse pleine.
Que je boive à perte d'haleine,
Douze ou treize coups seulement ;
Quiconque aime une fière dame
Jette de l'huile sur sa flamme
S'il pense boire sobrement.

O que cette boisson vermeille
Chatouille doucement le cœur ?
Je veux mourir, chère bouteille,
Si rien égale ta liqueur :
Tu vaux mieux cent fois que Sylvie,
Cette cruelle ôte la vie,
Et toi tu fais ressusciter ;
Aussi désormais l'inhumaine
Ne me doit plus causer de peine,
Car pour toi je la veux quitter.

Toutefois s'il faut qu'elle voie
Que je ne vis plus sous sa loi,
Comme c'est la plus courte voie
Pour tirer une dame à soi ;
S'il faut, dis-je, que cette belle
A mes premiers feux me rappelle
En me promettant guérison,
Souffre, bouteille, que je die
Que pour m'ôter ma maladie.

 

bacchus.jpg

 

 Charles de Vion Dalibray (1600-1650). -  Oeuvres poétiques (1650).

Partager cet article

Repost 0
la revue critique des idées et des livres - dans Le jardin français
commenter cet article

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche