Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 09:00
L'oréade 
 
De la fière Artémis je suivais la fortune
Dans la forêt épaisse et solitaire où bruit
En un souffle éternel la vigilante nuit;
Je fleurissais mon front du croissant de la lune;
 
Mon pied léger peuplait les bois; j'aimais bondir

Avec l'écho, sur les rochers, au creux des sources,

Et parfois je rêvais de chasser les deux Ourses

Dont je voyais, le soir, l'oeil fauve resplendir.

 
Quelquefois immobile à la plus haute cime,
Le monde des vivants et le monde des morts

Me semblaient ne former ensemble qu'un seul corps,

Merveille dont j'étais le principe sublime.

 
Un nouveau ciel naissait de mon sein lumineux,
Mon lait ambroisien, tel qu'une fine cendre,
A travers l'Univers s'en allait se répandre,
Plus riche de soleils que vos stériles cieux.
 
Au feu qui dévorait maintenant ma poitrine,
Aux brasiers en mes yeux allumés, je sentais
Ce que je cessais d'être et ce qu'enfin j'étais,
Moins déesse que femme et deux fois plus divine.
 
Ce n'est pas en voleur que tu vins me saisir,
Amour ! Je n'ai pas fui ta flèche redoutée :
Toute livrée aux vents et par eux emportée,
Moi-même je n'étais qu'un frémissant désir.
 
Et telle, ô Cythérée, ai-je vu tes colombes

Poindre ainsi qu'une aurore au-dessus de la mer,

Aphrodite, Vénus, dont chaque nom m'est cher,
Cypris, qui fais s'ouvrir des roses sur les tombes...

 
Comme, en rêve, on entend murmurer une voix,

La plus mélodieuse aux oreilles humaines,
Du silence des lacs troublé par les fontaines,
Un appel musical s'élevait dans les bois;
 
Et j'écoutais gémir ces paroles confuses
Que le sombre aquilon pleure dans les roseaux,
Plainte dont l'horreur siffle à la face des eaux
Et devient harmonie à la coupe des Muses...

 

MOREAU (Gustave) Nymphe

 

Raymond de la Tailhède, (1867-1938). Les Poésies.(1926) 

Partager cet article

Repost 0
la revue critique des idées et des livres - dans Le jardin français
commenter cet article

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche