Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 13:00
Ballade en l’honneur
des gommeux de province
                                                                      
Ils sont à l’instar de Paris,
Fument le nauséeux manille,
Vont aux courses, font des paris
Sur Primerose ou Cochenille ;
Or le chic de leur souquenille
Parfois épate les voisins :
Ils puent le musc et la vanille
Les petits gommeux Limousins !

Joignant l’humour des canaris
A la grâce des chenilles,
Ils ne manquent point de houris :
Hortense, Agathe ou Pétronille,
Ils traînent, immonde guenille,
Le rebut de tous les bousins ;
Mais, bien giflés, qui décanille ?
Les petits gommeux Limousins !

Puis quand leurs coffres sont taris,
Leur très honorable famille
Les enrôle dans les maris :
Plus de soupers sous la charmille,
Plus de baccara, la manille,
Le soir, parmi de vieux cousins :
Ils crèvent dans la camomille,
Les petits gommeux Limousins !

                 envoi 

Prince, de Lille à Vintimille,
Chassez, comme des argousins,
Ces poux dont l’engeance fourmille :
Les petits gommeux Limousins !
 
le gommeux
 
Georges Fourest. (1864-1945). L'Ermitage, n°1, janvier 1891.
 

Partager cet article

Repost 0
la revue critique des idées et des livres - dans Le jardin français
commenter cet article

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche