Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 09:53
Soirs d'été   
 
Vois, c'est déjà le soir. Notre table est dressée
Dans le jardin, avec ses assiettes de fruits,
Et les insectes d’or l’entourent de leurs bruits
Et les derniers rayons du soir l’ont caressée.
 
Les grands magnolias répandent leurs odeurs.
Sous leurs rameaux luisants, jusqu'au sol qui [l'accueille,
L'eau qu'on vient de lancer, coule de feuille en feuille.
Le soleil, en mourant, baigne encore leurs fleurs.
 
Au delà du jardin où la terre s'incline,
Avec ses champs abrupts et ses bosquets de pins,
Dans le silence, ainsi qu'un grand autel divin
Où brûlent des flambeaux, s'élève la colline.
 
Le chant de la fontaine emplit la paix du soir.
La lumière s'éteint aux briques scintillantes,
Sous les légers rameaux de roses odorantes.
Auprès de ses bassins monte un grand laurier noir.
 
Voici venir la soupe aux mains de la servante.
Nous allons nous asseoir sous les branchages bleus
Et manger dans le silence religieux,
Le pain coupé par toi sur la nappe brillante.
 
Le vent est tiède ; on sent venir les nuits d’été.
Ton beau geste, ô ma mère, a fait resplendir l'heure.
Le soir est rayonnant et la vieille demeure
Luit dans l’ombre qui croît avec sérénité»

 

RIEDER (Marcel) Soirée romantique

 
Marc Lafarge. (1876-1927), L'Age d'or. (1903)
 

Partager cet article

Repost 0
la revue critique des idées et des livres - dans Le jardin français
commenter cet article

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche