Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 21:49
Histoires de la Révolution       
et de l'Empire                               
 
de Patrice Gueniffey
Mis en ligne : [27-06-2011]
Domaine : Histoire
Patrice-Gueniffey.gif
 
Patrice Gueniffey, né en 1955, est historien. Il est directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales. Il a récemment publié Le Dix-huit Brumaire, l'épilogue de la Révolution française. (Gallimard, 2008).  


Patrice Gueniff ey, Histoires de la Révolution et de l'Empire. Paris, Perrin, mars 2011, 744 pages.

 
Présentation de l'éditeur.
Depuis son ouvrage La politique de la Terreur, Patrice Gueniffey s'est imposé comme un historien majeur de la Révolution et de l'Empire. Il le doit non seulement au caractère toujours novateur de son approche et à la densité de ses analyses, mais aussi à la qualité de son style. Le présent ouvrage rassemble pour la première fois ses principaux textes, tous réécrits pour permettre une lecture continue et vivante. Etudes et récits y côtoient les portraits de contemporains (Robespierre, La Fayette, Maistre, Napoléon) et d'historiens (Bainville, Cabanis). L'ensemble propose une vision stimulante de la période 1789-1815 qui fera date.
 
Recension. - L'Histoire, juin 2011.
Finir la Révolution. Ce recueil d’articles fera date. Inédits ou révisés pour l’occasion, les chapitres qui composent ce volume sont précédés d’une introduction incisive liant crise actuelle de l’histoire et disparition de la croyance en l’efficacité de la politique qui caractérisait l’époque considérée. Patrice Gueniffey, dans un style qui marie clarté et profondeur et unit récit et analyse, offre une compréhension de l’ensemble de la période révolutionnaire et impériale dans sa dimension la plus essentielle, la politique.L’impossible quête d’une stabilité gouvernementale et institutionnelle est ouverte par la crise révolutionnaire en 1789. Patrice Gueniffey décrypte les valeurs et passions à l’oeuvre dans cette France en lutte avec elle-même et l’Europe pour le pouvoir. Mais cette histoire qui met aux prises nécessité et volonté n’est pas ici désincarnée. Aussi aux portraits collectifs - Feuillants, républicains jacobins et Cordeliers, la Commune de Paris - l’auteur a-t-il joint quelques itinéraires remarquables : La Fayette, Barnave, Chaptal, Napoléon et un Robespierre tout en nuances, fulgurant de justesse (un texte publié dans L’Histoire en mai 1994). Trois grands thèmes sont privilégiés pour analyser la succession de régimes, de l’Assemblée constituante à l’Empire, et leur difficulté à ancrer leur légitimité. La question de la représentation et de la participation, de la difficile invention du vote individuel à l’introuvable publicité de la compétition électorale. Ensuite, la violence révolutionnaire et la Terreur, avec une remarquable analyse de la loi du 22 prairial an II (10 juin 1794) inaugurant la séquence qu’on appelle la « Grande Terreur », et où Patrice Gueniffey permet de sortir de l’ornière du débat « circonstances versus idéologie » où avait pu s’embourber l’historiographie. Enfin, la question de la guerre, si vite cruciale pour accéder au pouvoir ou s’y maintenir, facteur de consolidation mais aussi de fragilité pour la légitimité. L’ouvrage s’achève avec un hommage à François Furet, occasion de revenir sur Napoléon à la biographie duquel travaillait le grand historien lors de sa disparition en 1997.  

Partager cet article

Repost 0
la Revue critique des idées et des livres - dans Notes Histoire
commenter cet article

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche