Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 15:55
Jean de la Ville de Mirmont
(1886-1914)
 
Jean de la Ville de Mirmont nait à Bordeaux le 2 décembre 1886, dans une famille de la bourgeoisie protestante. Il est le fils d'Henri de la Ville de Mirmont, professeur de lettres reconnu pour ses traductions de Cicéron et qui fut un moment conseiller municipal de la grande cité atlantique. Jean fait partie de cette génération d'étudiants idéaliste et dilettante du début du siècle dernier. Son romantisme et son goût de l'aventure le pousse vers la carrière maritime, tandis que ses origines bourgeoises le destinent à une existence plus traditionnelle. A 22 ans, il s'installe à Paris où il retrouve son ami d'enfance, François Mauriac, et occupe un emploi de rédacteur à la Préfecture de la Seine. A partir de 1910, Il publie de premiers vers, ainsi qu'une nouvelle "Les dimanches de Jean Dézert", où il raconte avec ironie et dégoût la vie morne et sans idéal du petit fonctionnaire. Convaincu de vivre la guerre comme une aventure, il se fait  incorporer dès le début des hostilités au 57e régiment d'infanterie, avec le grade de sergent, et demande à partir immédiatement au front. En quittant son bureau parisien, il laisse ces vers d'espoir :
 
Cette fois, mon coeur, c'est le grand voyage;
Nous ne savons pas quand nous reviendrons.
Serons-nous plus fiers, plus fous ou plus sages ?
Qu'importe, mon coeur, puisque nous partons !
Avant de partir, mets dans ton bagage
Les plus beaux désirs que nous offrirons.
Ne regrette rien, car d'autres visages
Et d'autres amours nous consoleront.
Cette fois, mon coeur, c'est le grand voyage.
 
Il tombe, le 28 novembre 1914 devant Verneuil, sur le Chemin des Dames.  
Jean de la Ville de Mirmont reprend dans son principal recueil, L'Horizon Chimérique, le long cri de désespoir et de mélancolie qui fut celui de toute une jeunesse de Vigny jusqu'à Rimbaud, en y ajoutant quelque chose de plus neuf, de plus récent : ce furieux battement des drapeaux de l'aventure et des voiles du départ, cet appel de l'exotisme qui est le signe de sa génération. Comme le signale Henri Clouard, " ses vers sont mâles, forts, immenses". 
 
L'Horizon chimérique (Société littéraire de France, 1920).
 
 
 
Vaisseaux...
 
Vaisseaux, nous vous aurons aimés en pure perte ;
Le dernier de vous tous est parti sur la mer.
Le couchant emporta tant de voiles ouvertes
Que ce port et mon cœur sont à jamais déserts.

La mer vous a rendus à votre destinée,
Au-delà du rivage où s’arrêtent nos pas.
Nous ne pouvions garder vos âmes enchaînées ;
Il vous faut des lointains que je ne connais pas.

Je suis de ceux dont les désirs sont sur la terre.
Le souffle qui vous grise emplit mon cœur d’effroi,
Mais votre appel, au fond des soirs, me désespère,
Car j’ai de grands départs inassouvis en moi.
 
   
 
Jean de la Ville de Mirmont. (1886-1914), L'Horizon chimérique (1920)
 
 
La Belle-Julie
 
Par un soir de brouillard, en un faubourg du nord,
Où j'allais, promenant mon cœur noyé de pluie,
J'ai vu, dans une auberge basse du vieux port,
Danser les matelots de la Belle-Julie.
 
Le timonier portait sur son épaule droite,
Exotique et siffleur, un grand perroquet vert.
Du maître d'équipage au cuisinier, qui boite,
Tous gardaient, dans leurs pas, le rythme de la mer.
 
Et déjà gris de stout, de rhum et de genièvre,
Les plus jeunes, longtemps sevrés de tels festins,
Ecrasaient en dansant des baisers sur les lèvres

De filles dont le cœur est tendre aux pilotins.
 
Aux accents du trombone et de l'accordéon,
Leurs talons, à grand bruit, soulevaient la poussière.
Mais le mousse, natif de Saint-Pol-de-Léon,
Ivre mort, récitait gravement ses prières.
 
 
   
 
Jean de la Ville de Mirmont. (1886-1914), L'Horizon chimérique (1920)
   
 

sonn1

 
 

Partager cet article

Repost 0
la Revue critique des idées et des livres - dans Le jardin français
commenter cet article

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche