Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 10:00

La Royale se renforce

 

C’est très discrètement que la Marine nationale vient de mettre en service deux pièces essentielles de notre nouvel arsenal nucléaire : le 20 septembre dernier, le quatrième et dernier sous-marin nucléaire lanceur d’engins de nouvelle génération (SLNE-NG), le Terrible, entrait en service actif, et le 27 septembre, le nouveau missile nucléaire balistique M 51 faisait son apparition. 

Le Terrible, construit à Cherbourg et basé à l’Ile Longue dans la rade de Brest, est le premier SNLE de la classe du Triomphant à recevoir le nouveau M 51. Il devient ainsi le fer de lance de la dissuasion nucléaire française. Lancé en mars 2008, il a effectué ses derniers tirs de validation en juillet dernier. Il entrera au premier trimestre 2011 dans le cycle opérationnel des patrouilles en mer, aux côtés des autres unités de la Force océanique stratégique.
Quant au missile M 51, il offre des performances très supérieures aux engins qui équipaient jusqu’à présent la FOS : de 8 à 10000 km de portée, une précision inférieure à 200 m, une vitesse pouvant atteindre Mach 15, une capacité d’emport de charges nucléaires double de la génération de missiles balistiques actuels. Son déploiement complet s’achèvera en 2016.

Le programme de 16 milliards d’euros, qui consistait à remplacer les six sous-marins nucléaires de la génération du Redoutable, par quatre submersibles de grande puissance, se poursuit. Les trois premiers de série – le Triomphant mis en service en 1997, le Téméraire et le Vigilant en 2004 – vont maintenant faire l’objet d’une modernisation complète et seront adaptés pour accueillir le missile M 51.

Voilà du moins la vision de l'état-major de la Marine sur la réalisation de ce programme.  Il reste à s'assurer que ce sera bien celle du gouvernement et du Parlement. Dans un contexte où l'on ne compte plus les mauvais coups portés au budget de la Défense, les discussions sur la loi de finances 2011 qui s'engageront dans les prochaines semaines montreront si les moyens consacrés à ce programme sont bien au rendez vous et si la volonté politique existe pour le mener à bon terme.

   

Commandant Jean d'Aulon (c.r.).


Partager cet article

Repost 0
la revue critique des idées et des livres - dans Politique
commenter cet article

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche