Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 21:16
 
 
ailleurs et jadis
 
 
 
A Maurice Allem.
 
Dans certains jours trop longs, trop lourds,
Je connais deux voix familières
Qui m'arrivent, à la manière
De ces voix des chanteurs des cours.

Elles s'élèvent en moi-même
Et j'écoute, en fermant les yeux,
Les appela trop ingénieux
De ces deux cadences que j'aime.

L'une évoque ce qui n'est plus
(Qu'elle est douce ! Qu'elle est troublante !)
La seconde aussitôt me vante
Ce que je n'ai pas encor vu.

C'est Jadis et ses nostalgies!
C'est Ailleurs avec ses trésors!
Et tout à coup prennent l'essor
Mille songes, mille magies …

Je suis tout agité d'élans
Qui s'entreheurtent, qui se brisent
Et mon âme tremble, indécise,
Et se consume dans le vent.

Le « Jamais plus » m'emplit d'ivresse,
D'une ivresse triste à mourir,
Mais « La-bas » offre à mes désirs
Ses aurores enchanteresses.

Non, non ! je ne renonce à rien !
Je veux, tout en pleurant encore
Les formes que le temps dévore,
Courir vers l'inconnu qui vient.

J'entends toujours les deux sirènes;
Je les écoute avidement
Sans voir que mon ravissement
Est stérile autant que ma peine.

Chanteuses folles, taisez-vous !
Je vous ai trop longtemps suivies
Et ce qui me reste de vie
Je veux le vivre tout debout,

Non point penché sur les images
Des moments perdus à jamais,
Non point tendu vers des palais
Qui ne sont rien que des mirages.

C'est avec toi, Réalité,
Que je veux conclure alliance …
Mais j'ai peur, vois-tu, quand j'y pense,
Que tu ne saches pas chanter !
 
 
 
noël nouet (1885-1969). Poéme inédit. (La Muse française, février 1926).
 
 
à pierre camo
 
 
 
Heureux qui, comme vous, dans les îles lointaines,
A su garder présente au plus profond du cœur
L'image du vallon, du bourg, de la fontaine
Dont ses premiers regards ont connu la douceur !

Heureux qui, retrouvant la voix de la sirène,
A chanté ces amours avec tant de ferveur,
Leur prêtant, dans l'exil, des grâces souveraines,
Que leurs noms ennoblis charment les connaisseurs !

Heureux, heureux surtout, qui riche d'aventures,
Lassé des ciels, des mers, des peuples, des natures,
Regagne un jour sa terre et n'en est point déçu,

Qui, maître dans un art qui pare et transfigure,
Ecrit, sans y penser, pour les races futures
Et rend à son pays plus qu'il n'en a reçu !
 
 
 
noël nouet (1885-1969). Poéme inédit. (La Muse française, janvier 1931).
 
 
hymne pascal
 
 
 
Alleluia ! Chantons, chrétiens, cloches, oiseaux !
Un nouveau jour paraît comme un lis sur les eaux
Et c'est un matin plein d'allégresse angélique !
La terre va lancer d'elle-même un cantique :
Ecoutons, admirons, saluons, bénissons !
Chœurs du monde et des cieux montant à l'unissons
Au lever du soleil sur les plaines en joie !
Tout le printemps terrestre est en fête et verdoie,
Et le printemps des chœurs s'évanouit en lui
Comme un iris humide et frais parmi les buis.

Bonheur d'âme parmi le grand bonheur des choses!
O double renouveau ! Aube en apothéose !
L'espoir miraculeux de la vie à jamais
Eclôt divinement dans l'herbe des sommets
Et s'unit aux frissons perpétuels des sèves.
Les rejetons noueux sont plus forts que les glaives
Et l'Amour t'a vaincue, ô Mort, au bord des cieux !

Alleluia ! Chantons ! le nuage est joyeux,
La vapeur virginale est comme une bannière,
Le cri de l'alouette est rempli de lumière
Et les saints carillons volent parmi les bois,
Au milieu des bourgeons entr'ouverts, sur les toits,
Et sur la haie en fleurs, l'eau de la mare pleine,
La brune giroflée et la fraîche fontaine,
Comme des drapeaux clairs emportés par le vent.
A l'odeur des jasmins va se mêler l'encens,
Et nous disperserons en des strophes pieuses
Nos émerveillements dans les nefs glorieuses,
Tandis que les coteaux que va dorer l'été
Frémiront en l'honneur du pur Ressuscité !
 
 
 
noël nouet (1885-1969), Les Etoiles entre les feuilles (1911)
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
la Revue critique des idées et des livres - dans Le jardin français
commenter cet article

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche