Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 15:08
Pour Genevoix
 
de Michel Bernard
Mis en ligne : [26-03-2012]
Domaine : Lettres  
BERNARD-Michel-Pour-Genevoix.gif

 

Michel Bernard est écrivain. Il a récemment publié : La Tranchée de Calonne (La Table Ronde, 2007), La Maison du docteur Laheurte (La Table Ronde, 2009), Le Corps de la France (La Table Ronde, 2010) .  
 

Michel Bernard, Pour Genevoix, Paris, La Table Ronde, novembre 2011, 200 pages.

 
Présentation de l'éditeur.
"J'ai écrit ce livre sur Maurice Genevoix pour que l'on se souvienne du temps où les mots étaient du côté des choses. L'écrivain de la Loire les a poussés, je crois, au plus près que l'on pouvait. Il avait, pour cela, au début de sa vie, dans un pays que je connais bien, payé un certain prix. C'est vers le mystère de cet écrivain, qui est peut-être le mystère de la littérature, que je me mets en route en commençant ces pages. "
 
Recension, Le Spectacle du Monde - janvier 2012.
A quinze ans, Michel Bernard découvrait les récits de guerre de Maurice Genevoix (1890-1980), ses souvenirs d’ancien combattant rassemblés en cinq volumes sous le titre Ceux de Verdun (1916-1923). Plus qu’une révélation, cette lecture a conditionné son attitude vis-à-vis de la littérature, qui se justifie, dit-il, si elle donne le sentiment d’une puissance palpable. Reprenant cette lecture des années plus tard, Michel Bernard ressent semblable urgence, le pouvoir d’approcher les personnages pris de frisson et de peur, d’entraîner le lecteur au combat, de l’amener aux éboulis, de faire voir les soldats pétrifiés dans leurs derniers gestes par un obus, d’entendre siffler les tirs invisibles, d’imaginer les morts en boule pelotonnés à d’autres morts. L’oeuvre entière de Genevoix entraîne l’adhésion totale de Michel Bernard, qui le suit pas à pas, soulignant ce qui le lie à son pays de Loire, sa tendresse pour les gens, les bêtes, les landes, les étangs. A travers ce livre hommage, il s’agit, à ses yeux, de sauver un pan d’histoire de France, de considérer la nostalgie comme un ferment.
 
A lire également : François Bott, "Michel Bernard, les cols d'un champion styliste", Service littéraire, novembre 2011.
 

Partager cet article

Repost 0
la Revue critique des idées et des livres - dans Notes Lettres
commenter cet article

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche