Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 20:50
Le siècle                
de Proudhon       
     





A l'occasion de l'anniversaire de la naissance de Pierre-Joseph Proudhon, l'université de Franche Comté et la ville de Besançon organisent un grand colloque, du 15 au 17 Octobre, sur le thème "Le siècle de Proudhon, hier et aujourd'hui". Cette manifestation réunira de nombreux experts français et internationaux de l'oeuvre de Proudhon, ainsi que des acteurs  récents du mouvement ouvrier, comme Charles Piaget, qui fut un des animateurs du mouvement des "Lip". Nous recommandons à nos lecteurs et amis, qui résident ou qui seraient de passage en Franche Comté, de participer à ce moment exceptionnel d'échanges autour d'une pensée pour notre temps.



Colloque "Le siècle de Proudhon : hier et aujourd’hui"
Histoire et actualité de Proudhon à l’occasion du bicentenaire de sa naissance
15-16 octobre : Opéra-théâtre de Besançon,17 octobre : Petit Kursaal

Organisation: Université de Franche-Comté,  Laboratoire de Recherches philosophiques sur les sciences de l'action.  Tél. (0033/0) 3 81 66 54 43

 

L'oeuvre de Pierre-Joseph Proudhon, le penseur socialiste français le plus important du XIXe siècle, est méconnue. Elle a été rejetée dans l'ombre par l'emprise du marxisme qui a triomphé intellectuellement et pratiquement après la deuxième guerre mondiale. Ainsi en est-on arrivé à oublier toutes les formes de conception du socialisme qui existaient avant lui. La fin de l'Union Soviétique et la chute du mur de Berlin conduisent au moins à observer qu'il n'y a pas de nécessité à n'admettre comme conception du socialisme que celle venue de Marx et d'Engels. A un moment où la pensée socialiste dans le monde entier est en interrogation et en recherche, au moment où le modèle économique du libre-échange semble à la fois triompher sans partage et être pris en des convulsions inquiétantes qui paraissent même mettre l'économie mondiale en danger tout en laissant nombre d'êtres humains dans la misère, il vaut la peine de redécouvrir les racines du socialisme dans une époque antérieure au XXe siècle.

En ce qui concerne plus précisément l'histoire française, Karl Marx n'était qu'à peine une référence politique avant la fin du XIXe siècle. Au moment de la Commune de Paris, le représentant le plus connu et le théoricien le plus lu des idées socialistes était Pierre-Joseph Proudhon. A la fois philosophe, économiste, journaliste et homme politique, Proudhon était l'une des figures les plus célèbres de la révolution de 1848. Il était aussi vu comme l'un des principaux opposants à la politique intérieure et extérieure de Napoléon III. Inclassable, il n'hésitait pas à s'en prendre à ses contemporains, de gauche comme de droite, en toute indépendance de pensée, ce qui fit d'ailleurs qu'à sa mort, tout le monde put croire pouvoir le ranger dans son camp, alors que s'il était bel et bien socialiste, il n'avait justement pas un dogmatisme en lequel définitivement se camper.

Proudhon pense que la concurrence est en économie une nécessité indépassable, et que sa régulation, doublée de l'action des associations, pourra permettre une vie libre et digne pour chaque être humain. Autodidacte, ouvrier longtemps, très prolixe, sa pensée peut apparaître souvent brouillonne, il reste qu’elle a influencé au moins un siècle de socialisme, qu'il fut célèbre dans toute l'Europe, que Tolstoï, Nietzsche, Péguy, Sartre le citent avec considération, et que Georges Gurvitch disait de lui qu'il était « le plus grand sociologue français ».
La ville de Besançon, sa ville natale, le Conseil Général du Doubs, la Maison des Sciences de l'Homme et de l'Environnement Claude Nicoals Ledoux et l'Université de Franche-Comté, rendent hommage à la mémoire de cet homme attaché à sa région, même s'il la critiqua parfois, à l'occasion du bicentenaire de sa naissance, en un colloque dont l'objet est de s'interroger sur les divers aspects de sa pensée en montrant sa réelle logique sous le foisonnement, mais aussi sur la forme de reprise qui pourrait être faite de cette pensée aujourd'hui relativement à la quête d'une redéfinition de la citoyenneté.


Programme

Jeudi 15 octobre :

8h45. - Ouverture du colloque.
M. le Maire de Besançon, M. Le Président de l’Université de Franche-Comté

9h15–9h30. -  Présentation du colloque.
Hervé Touboul, Maître de conférences en philosophie à l'Université de Franche-Comté

Président : M. Antonio Gonzalès, Doyen de la Faculté des Lettres
9h30-10h. -  Proudhon, critique du chemin de fer.
Georges Ribeill, Professeur à l'Université de Marne la Vallée
10h15-10h45. -  Le proudhonisme et les ouvriers militants du bureau parisien de la 1ère Internationale au Second Empire.
Bruno Scacciatelli, ATER en sociologie à l’Université de Picardie, membre du comité de rédaction de la revue Les Mondes du travail
11h15 – 11h45. -  Une affaire de raison.
Georges Navet, Professeur de philosophie, Université Paris VIII, a publié de nombreux articles sur Proudhon, membre de la Société Proudhon

Président : M. Thierry Martin, Professeur de philosophie, Université de Franche-Comté
14h-14h30. -  Proudhon, penseur de l’autonomie ouvrière.
Jacques Julliard, Directeur d’études honoraire à l’EHESS, membre de la rédaction du Nouvel Observateur
14h45. - Discussion avec Charles Piaget, animateur du mouvement des « LIP »
15h45-16h15. -  Proudhon et les Confessions d’un révolutionnaire.
Jonathan Beecher, Professeur d’histoire à l’Université de Californie à Santa Cruz, a publié des biographies de Fourier et de Considérant, Fourier, le visionnaire et son monde, et Victor Considerant ans the rise and fall of french romantic socialism, traduction à paraître aux éditions des Presses du réel Dijon
16h30-17h. - Proudhon et la pensée libérale.
Vincent Valentin, Maître de Conférences en droit l’Université de Paris I, enseignant à Sciences-po, a publié une anthologie de Proudhon : Liberté partout et toujours
17h15-17h45. - Du bon usage de la caricature antisocialiste pendant la Seconde République. Le chien Proudhon et le chat Considérant à l'affiche chez Aubert.
M. Detourbet, Doctorant en histoire à l’Université de Dijon
20h30, au Petit Kursaal. - Discussion sur l’actualité de Proudhon.
La question du socialisme et du marché avec (sous réserve) :
Vincent Bourdeau (Université de Franche-Comté), Robert Damien, (Université de Paris X), René Berthier membre du « Cercle d’études libertaires »,Vincent Valentin, (Université de Paris)

Vendredi 16 octobre:
Présidente : Annie Stora-Lamarre, Professeur d’histoire, Université de Franche-Comté.
9h–9H30. -  Proudhon, héraut et philosophe du peuple.
Chantal Gaillard, Secrétaire générale de la Société Proudhon, a publié diverses études sur la propriété depuis le XVIIIéme siècle, et dans la pensée de Proudhon
9h45-10h15. -  Un agnostique engagé : Proudhon en prise avec l’absolu.
Edouard Jourdain, Doctorant en études politiques à l’EHESS, a publié Proudhon, Dieu et le guerre aux éditions L’Harmattan et Proudhon, un socialiste libertaire aux éditions Michalon.
10h45-11h15. -  Proudhon et l'économie, 1848.
Thierry Menuelle, de la Société Proudhon
11h30-12h. -  Lecture proudhonienne de la Constitution de 1848.
Anne Sophie Chambost, Maître de Conférences en droit, Université de Paris-Descartes, a publié La Pensée juridique de Proudhon. Un anarchiste et le droit et de nombreux articles sur Proudhon

Président : Frédéric Brahami, Professeur de philosophie, Université de Franche-Comté.
14h-14h30. - Proudhon et la question italienne.
Gilda Manganaro, Professeur d’histoire de la pensée politique à l’Université de Trieste, a publié notamment « Proudhon e l’Italia », Trieste, 2000.
14h15-15h15. -  Les dimanches de Monsieur Proudhon, ou les célébrations d’une religion sociale.
Robert Damien, Professeur de philosophie politique et éthique à l’Université de Paris X-Nanterre, auteur de plusieurs ouvrages de philosophie politique, il vient de publier avec E. Castleton, une nouvelle édition de Qu’est ce que la propriété ? au Livre de Poche.
16h-16h30. -  Le crédit gratuit, une idée révolutionnaire ? La banque du peuple 1848-1849,
Olivier Chaïbi, Professeur en lycée professionnel, Docteur en histoire
17h-17h30. -  La notion de pacte fédératif chez Proudhon.
M. Cagiao, Maître de Conférences en espagnol à l’Université de Tours, a publié une édition critique des Ecrits fédéralistes de Proudhon en espagnol

17h45-18h15. -  Proudhon, le canton de Vaud et la Suisse.
Olivier Meuwly, Adjoint au secrétariat général du département des finances et des relations extérieures du canton de Vaud, Docteur en droit et ès Lettres, a travaillé sur la correspondance de Proudhon avec L. H. Delarageaz, homme politique Vaudois.

Samedi 17 octobre:

Président de séance, Henri Ferreira Lopès, directeur des bibliothèques de Besançon
8h45-9h15. -  L’articulation entre droit et Etat dans le système politique de Proudhon.
Fawzia Tobgui, enseigne le français et la philosophie à Munich, achève une thèse de philosophie politique sur la notion de fédéralisme chez Proudhon,
9h30-10h. - La famille chez Proudhon.
Sébastien Pasteur, doctorant à l'Université de Franche-Comté, fait une thèse sur Proudhon, la philosophie et l'art
10h30-11h. - Proudhon et le renouveau l’opposition libérale au début des années 1860.
Antoine Schwartz, doctorant en sciences politiques à l’Université de paris X, sa thèse porte sur la pensée politique des libéraux du Second Empire
11h30-12h. -  Proudhon. Une pensée et une vie toujours inédite ?
Edward Castleton. Docteur de l'Université de Cambridge, chercheur associé à l'Université de Franche-Comté, travaille à l'édition des manuscrits inédits de Proudhon
12h15-13h. -  Proudhon et Victor Hugo et conclusion du colloque.
Gaston Bordet, Maître de Conférences honoraire à l’Université de Franche-Comté.

Partager cet article

Repost 0
la revue critique des idées et des livres - dans Idées
commenter cet article

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche