Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 17:47

La France qui se bat

 

Lundi 8 mars 
- Les Salines Cerebos de Bayonne pourraient fermer en septembre 2010, selon les syndicats. La société, filiale du groupe allemand K+S, convoque pour le 9 mars un comité central d'entreprise extraordinaire. L'établissement compte 65 salariés.
Mardi 9 mars 
- Total officialise la fermeture de la raffinerie de Dunkerque. L'établissement, qui emploie 370 salariés directs et plus de 400 emplois de sous-traitance dans le Nord-Pas de Calais, sera définitivement fermé d'ici à 2013. Le plan de reconversion du site - moins de 300 emplois  annoncés - est extrêmement limité.
- Les discussions ont repris aujourd'hui chez Philips après la suspension de la fermeture de l'usine de Dreux par la justice. La direction doit justifier la fermeture de ce site de production de téléviseurs LCD qui emploie 212 salariés.

Mercredi 10 mars
 
- Le travail a repris chez Siemens VAI MT de Saint Chamond et de Montbrison (Loire) à la fin des négociations qui ont permis de sauver 380 postes sur 600 et d'obtenir pour les salariés licenciés une indemnité supra légale de 25 à 45.000 euros.
Jeudi 11 mars

-  Le fabricant de stores Luxaflex de Tourcoing, filiale du néerlandais Hunter, a annoncé la fermeture de son unité de production et la suppression de 65 emplois sur 112.
Vendredi 12 mars
- A la suite de l'annonce de la fermeture de la raffinerie Total de Dunkerque, la CGT, majoritaire dans la branche pétrole, a lancé un mot d'ordre de grève dans les raffineries françaises pour le15 avril prochain.
- Les salariés du fabricant de compresseurs et d'outils pneumatiques Sullair Europe retiennent, depuis le 10 mars, le nouveau dirigeant de leur usine de Montbrison (Loire). Ils réclament au groupe américain actionnaire (United Technologies) des négociations sur l'accompagnement social de la fermeture du site.  
Samedi 13 mars
- Fin de conflit chez ST-Ericsson de Caen. Direction et syndicats ont signé un plan de sauvegarde de l"emploi. Le site, qui emploie 114 salariés, doit fermer en juin.
Jeudi 18 mars
- Heuliez serait sur le point d'être repris par un groupe turc. C'est le ministre de l'industrie, Christian Estrosi, qui a fait cette annonce mardi dernier, avant de recevoir les représentants du personnel.
 
Lundi 22 mars 
- A Calais, le tribunal de commerce a adopté le plan de continuation pour le dentellier Noyon. La solution permettra de préserver 215 salariés sur 450.
Mercredi 24 mars
- A Vénissieux, la direction de l'usine Bosch a engagé les discussions sur un plan social qui prévoit la suppression de 153 postes dans le cadre de départs volontaires. Cette réduction des effectifs intervient près de 6 ans après un accord sur le passage de 35 à 36 heures de travail hebdomadaire, sans compensation de salaires.
Jeudi 25 mars
- Les 135 salariés de l'entreprise textile SAIC-Velcorex Concord, à Saint Amarin (Haut-Rhin), ont débuté une grève illimitée, sans nouvelle depuis un mois de leur actionnaire, le groupe Bernard Krief. Le tribunal de grande instance de Mulhouse doit statuer fin mars sur le sort de SAIC Velcorex, mis en redressement judiciaire en janvier 2010.
Vendredi 26 mars
 - Près de 500 salariés du groupe Teleperformance (centres d'appels) sont candidats au départ volontaire. Après l'annonce de la fermeture de deux centres en Île de France, les syndicats avaient multiplié les actions pour obtenir un plan de départs volontaires pour 475 personnes, permettant d'éviter les licenciements secs.
- Le fabricant de grues américain Manitowoc Cranes, qui a supprimé l'an dernier 530 emplois en France, s'apprête à fermer son site de La Clayette (Saône-et-Loire) et de transférer l'activité et 116 salariés sur son autre site de Saint-Nizier-sous-Charlieu (Loire).
Samedi 27 mars
- Le juge des référés du tribunal de grande instance de Toulouse a suspendu, à la demande de l'intersyndicale CGT-CFDT-CFTC, le plan social de l'usine de composants électroniques Freescale. Il s'agit d'une grande victoire pour les syndicats qui s'opposent à la fermeture du site et à la suppression de 820 emplois.
Mardi 30 mars
 -Le groupe Kohler France (sous contrôle américain) a confirmé la fermeture de l'usine Jacob Delafon de Brive en juillet 2010 et la suppression de 159 postes. L'essentiel de la production devrait être transféré au Maroc, en Espagne et en Inde. Les salariés, mis devant le fait accompli, ont décidé l'occupation du site.

Henri Valois.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche