Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 08:47

La France qui se bat

 

Lundi 3 mai 
- La direction d'Airbus espère trouver un accord avec l'intersyndicale qui avait pris l'initiative d'une grève tournante, la semaine dernière, sur les sites de Toulouse, Nantes et Saint-Nazaire. Le conflit porte sur la hausse des salaires en 2010. Les syndicats réclament 3,5% d'évolution des salaires, ainsi qu'un plan d'embauche.
Mercredi 5 mai 
- L'équipementier automobile Delphi (groupe Steering) fermera son usine de Strasbourg (324 salariés) et son centre administratif de Tremblay-en- France (14 salariés) le 30 novembre prochain. Les neufs repreneurs pressentis se sont désistés.
 
- La société d'ascenseurs Otis est touché par une grève depuis le 30 avril. L'intersyndicale demande des augmentations de salaire. Lundi 3 mai, les salariés les salariés ont investi le siège du groupe à La Défense, où se déroulent des négociations tendues avec la direction du groupe.
- Le groupe d'ingénierie et de robotique ABB la suppression de 150 postes dans sa division, robotique  situéé à Saint Ouen l'Aumône (Val d'oise)
Jeudi 6 mai
- Le fabriquant de wagons, IGF Industries (ex Arbel Fauvet Rail) est mis en liquidation judiciaire. Des contacts sont engagés avec plusieurs groupes internationaux. L'entreprise emploie 230 salariés.
-  la société d'automobile Heuliez demande sa mise en redressement judiciaire. Les discussions se poursuivent avec des repreneurs, parmi lesquels l'homme d'affaires turc Alphan Manas, président du fonds Brightwell.   
Vendredi 7 mai
- La société Intergestion (articles de quincaillerie), basée à Ludres (Lorraine) est placée en redressement  judiciaire. Intergestion emploie actuellement 500 salariés dans ses sites de Lorraine, Pays de Loire et Picardie.
Samedi 8 mai
- Deux dirigeants de l'équipementier américain Molex ont été condamnés à six mois de prison avec sursis pour ne pas avoir consulté les partenaires sociaux préalablement à la fermeture en octobre 2008 de l'usine de Villemur-sur-Tarn (Haute Garonne).

Mercredi 12 mai
- La Société nouvelle de panification va fermer deux usines près de Gaillac (Tarn) et Niort (Deux-Sèvres) qui emploient actuellement 80 salariés.
Samedi 15 mai
- La dirigeante de la société Vigimark Surveillance, retenue par ses salariés dans les locaux de l'entreprise à Meulan (Yvelines) depuis le 12 mai, a été libérée. Alors que l'entreprise est sur le point d'être mise en liquidation, le personnel réclame des indemnités de départ décentes.  Des négociations viennent de s'ouvrir sous l'égide des pouvoirs publics. 
- Le chantier naval STX France de Saint-Nazaire annonce que l'armateur italien MSC vient de lui commander la réalisation d'un paquebot de croisière représentant cinq à six mois de travail. Les chantiers nazairiens n'avaient pas reçu de commande depuis 2007;
Lundi 17 mai
- La société Chalon Photochimie, filiale du groupe canadien Champion, implantée en Saône-et-Loire, est menacée de liquidation judiciaire. L'entreprise, qui fut la première à s'installer sur l'ancien site Kodak en 2006, emploie 85 salariés.
 Mardi 18 mai
 - La conserverie Gillet, propriété du groupe familiale Charles Christ, fermera ses portes fin juin, à Contres, près de Blois. La trentaine de salariés encore présents sur le site se verront selon la direction, proposé un reclassement. Les lignes de production seront regroupées sur le site de Conneré
Jeudi 20 mai
- Après beaucoup d'atermoiements, la société automobile Heuliez se déclare en cessation de paiement. Selon la direction, "cette solution va permettre d'examiner de manière tout à fait transparente un certain nombre d'offres". Parmi les nouveaux candidats à la reprise figure une société anglo-malaise Delamore&Owl. En revanche, l'homme d'affaires turc Alphan Manas s'est désisté.
Vendredi 21 mai
- La direction de Nutréa Nutrition Animale (aliments pour bétail)annonce qu'elle présentera dans les prochains jours aux partenaires sociaux un plan de sauvegarde de l'emploi. 72 suppressions de postes seraient envisagées sur les 490 salariés.
- Le groupe français d'arts de la table Arc International a annoncé  qu'il aura "un sureffectif de 962 salariés d'ici à la fin de l'année 2011 " sur son site  d'Arques (Pas de Calais). Selon le syndicat autonome (majoritaire), il s'agit bien de suppression de postes sans licenciements contraints. Le groupe entend améliorer les conditions de son plan de départ volontaire, favoriser la mobilité externe et renforcer ses efforts de revitalisa du bassin d'emploi.
Mercredi 26 mai
- Le groupe alsacien Lohr Industrie (construction de systèmes de transports, 1500 salariés)  annonce la mise en place d'un plan de sauvegarde de l'emploi portant sur la suppression possible de 150 postes. Le contexte difficile du secteur des transports explique cette décision. Le groupe a déjà connu près d'un millier de suppressions d'emploi dans les deux ans.
Samedi 29 mai
- La compagnie aérienne Corsairfly (ex Corsair, filiale de Nouvelles Frontières) a rendu public un plan de 380 départs volontaires parmi ses 1500 salariés. Corsaifly indique avoir subi une érosion de 13% de son chiffre d'affaires en un an.  

Henri Valois.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche