Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 08:47

La France qui se bat

 

Mercredi 9 juin 
- Le tribunal de commerce devrait désigner le 30 juin un repreneur pour le groupe Heuliez.  Les deux principaux candidats à la reprise, le groupe franco-allemand BGI-ConEnergy et le fonds malaisien Delamore & Owl, proposent de garder le même nombre de salariés (400 sur 650 aujourd'hui) mais avec des projets industriels différents.
Jeudi 1er juillet 2010
- La cour d'appel de Douai impose au groupe Total de redémarrer sa raffinerie de Dunkerque, sous peine d'astreinte de 100.000 euros par jour. Un jugement qui sanctionne des défauts d'information des représentants du personnel et que les avocats des syndicats considèrent comme une première nationale. La Raffinerie des Flandres emploie 367 salariés et fait travailler plus de 400 emplois de sous-traitance.   
Lundi 5 juillet
- La médiation entamée il y a deux mois au sein de l'usine Goodyear d'Amiens porte ses fruits. La CGT obtient le maintien pendant 5 ans au minimum de l'activité agraire du site, qui emploie 573 salariés et la mise en place d'un nouveau plan de sauvegarde de l'emploi, qui intégrera des départs volontaires. 
Jeudi 8 juillet
- L'entreprise ferroviaire Arbel Fauvet Rail, implantée à Douai, sera reprise par l'industriel Pascal Varin associé au groupe indien Titagarth, fabricant de wagons de marchandises. Ce projet pourrait permettre la sauvegarde immédiate de 80 des 225 emplois d'AFR, puis la réembauche progressive de 120 salariés.
Vendredi 9 juillet
- Le fabricant de passementerie Van Lathem, basé à Templeuve (Nord), est placé en liquidation judiciaire. L'entreprise va fermer ses portes dès aujourd'hui, entraînant le licenciement de 36 salariés.
Lundi 12 juillet
- Selon des sources gouvernementales, les coupes budgétaires dans les aides sociales, allocations logement et emplois aidés pourraient atteindre plus de 4 milliards d'euros. Les populations défavorisés et, pour partie, les classes moyennes vont être plus particulièrement touchées par ses mesures d'austérité. 
Mercredi 21 juillet
- A Strasbourg, les salariés de General Motors acceptent, par référendum interne, une diminution de 10% de leurs salaires en échange de garanties sur le maintien de l'activité jusqu'en 2014. La CGT dénonce un chantage à l'emploi et refuse d'approuver l'accord.
Mercredi 28 juillet
- Le syndicat CGT de General Motors Strasbourg précise que neuf de ses militants ont porté plainte pour "coups et blessures", à la suite d'altercations avec des salariés favorables aux propositions de la direction. Le climat est très tendu dans l'usine alsacienne.
Vendredi 30 juillet
- Le groupe alimentaire américain MW Brands, propriétaire de la conserverie Petit Navire de Douarnenez (Finistère) annonce son rachat par le thaïlandais Union Frozen Products. Petit Navire, qui confectionne des salades et des produits à base de thon, emploi 300 personnes.
Vendredi 6 août
- La FNSEA, sa branche laitière, ainsi que les Jeunes Agriculteurs, ont lancé un ultimatum aux industriels pour qu'ils rouvrent d'ici le 12 août les négociations sur les prix du lait. Une nouvelle grève du lait est possible, sur le modèle du conflit de septembre 2009.
Jeudi 12 août
- Climat très tendu entre la profession agricole et les industriels sur le prix du lait. Les négociations sur les prix n'ont pas abouti et la FNSEA fait planer la menace d'actions de protestation massive, notamment dans l'Ouest.
Vendredi 20 août
 - Le fabricant de sacs industriels Mondi Lembacel a annoncé son intention de fermer en avril 2011 deux de ses quatre sites français, ceux d'Aouste et de L'Homme d'Armes (Drôme). Cette fermeture devrait entraîner le départ de quelque 125 emplois.
Mardi 24 août
- Le groupe américain Ingersoll Rand a décidé de fermer son usine de Sin le  Nobre, près de Douai. L'unité, qui emploi 71 salariés, avait déjà fait l'objet d'un plan de suppression de 21 postes en 2009.
Mercredi 25 août
- Après une année 2009 particulièrement difficile, le nombre de plans sociaux a baissé au premier semestre 2010 avec 668 dossiers, contre 934 au dernier semestre et 1311 au premier semestre de 2009. Mais la rentrée reste très tendue dans les PME.
Mercredi 25 août
- Le syndicat CGT de l'inspection du travail estime que le licenciement des représentants du personnel de l'équipementier Molex serait entaché d'une absence totale de déontologie.  Un conseiller du ministre du Travail, qui a autorisé le licenciement, travaillait parallèlement pour un des cabinets d'avocat conseil de Molex.
Henri Valois.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche