Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 23:21
La France qui se bat
 
Dimanche 1er mai
- La fête du travail ne fait pas le plein de manifestants (120 000 en France selon la CGT, 77 000 selon la police). La CFDT et la CGT réclament un coup de pouce au smic et l'ouverture de négociations salariales. 
Mercredi 4 mai
- Les Métallurgies du Forez récupèrent l'ex-usine de compresseurs du groupe américain Sullair. Ce dernier avait fermé le site et licencié ses 112 salariés en décembre dernier pour relocaliser sa production dans des pays à faibles coûts de main d'oeuvre. Le repreneur, une PME familial de Montbrison, espère 40 recrutements sous trois ans sur l'ancien site Sullair.
- Le tribunal de commerce de Troyes a prononcé, le 26 avril, la mise en liquidation judiciaire de la Société industrielle de reliures et de cartonnage, plus connue sous le nom de SIRC, à Marigny-le-Châtel (Aube). L’entreprise est en redressement judiciaire depuis octobre 2009. Les juges ont donc été contraints de prononcer la liquidation judiciaire avec une poursuite d’activité de deux mois. Du côté des 217 salariés de SIRC l’espoir d’une reprise subsiste et une solution de Scoop n’est pas exclue.
Jeudi 5 mai
- le groupe papetier finlandais M-Real menace de fermer sa grande usine d'Alizay dans l'Eure, s'il ne trouve pas de repreneur d'ici fin septembre. Le site, qui fabrique du papier pour photocopieurs, emploie aujourd'hui 330 salariés. Les syndicats mettent en avant le manque de vision stratégique de la direction et le coût de dépollution du site, estimé à plus de 150 M€.
Vendredi 6 mai
- La reprise de l’entreprise d’emboutissage Sodedit (Theil-sur-Huisne - Orne), par le groupe espagnol Gestamp Automocion, va se traduire par la suppression de 180 postes, compte tenu du faible niveau de commandes.
- Les 136 salariés de la laiterie Novandie, (Maromme - Seine-Maritime),  spécialisé dans les dans les yaourts brassés (marque Mamie Nova) se mettent en grève, afin d’obtenir des éclaircissements sur la stratégi du groupe Andros, actionnaire majoritaire de Novandie.
-  Le tribunal de commerce de Paris prononce la liquidation complète de l’entreprise Richard Ducros, soit l’arrêt de l’activité sur les sites du Gard, des Vosges et des Landes, qui regroupent 300 salariés. C’est sur le site d’Alès, que les incidences de cette fermetire seront les plus importantes.
-  Cela fait maintenant une semaine qu’une partie des 127 salariés de l’usine bayonnaise Plastitube (Pyrénées-Atlantiques) de tubes souples à destination des industries pharmaceutique et cosmétique est en grève. Les grévistes s’inquiètent du transfert d’une partie de la production vers un autre site du groupe, à Chimay, en Belgique, qui pourrait se traduire par 47 suppressions d’emploi
Lundi 9 mai
- Le tribunal de commerce de Tours place en redressement judiciaire l'entreprise Sécurité et Signalisation (SES), l'un des spécialistes français de la signalisation routière. Malmenée par la baisse des prix, SES a perdu 14% de son activité en 2010. Les salaires d'avril des 520 collaborateurs n'ont toujours pas été payés. Plusieurs repreneurs se sont manifestés.  
Mardi 10 mai
- Le plan de restructuration annoncé par le groupe 3 Suisses en décembre 2010 pour ses enseignes grand public va entraîner la suppression d'environ 280 emplois sur 4000 salariés dans cette branche du groupe. 
- Le groupe laitier Sodiaal confirme la fermeture de son unité de Trébillet-Montanges (Ain), dédiée aux fromages fondus. L’activité sera transférée à l'usine de Sainte-Catherine, à proximité d'Annecy (Haute-Savoie). Selon la direction, « les 97 salariés concernés seront très fortement incités à rejoindre la Haute-Savoie ».
- Laurent Wauquiez, ministre des affaires européennes, veut imposer des heures de "travail social " aux allocataires du RSA. Ses propositions suscitent un tollé à gauche et à droite, et jusqu'au sein du gouvernement. Le Premier ministre, M. Fillon, les critique très vivement devant le groupe UMP de l'Assemblée.
Vendredi 13 mai
- Le Monde titre son éditorial: "Faut-il punir les pauvres ou les aider ?", en référence aux propos calamiteux de M. Wauquiez. Ce débat pourrait revenir au sein de l'UMP dans le cadre de la préparation de la Présidentielle.
Mardi 17 mai
- les représentants syndicaux de l’usine de production de chocolat Net Cacao à Marseille, reprise à Nestlé en 2006, n’abandonnent pas leur lutte : ils devraient être reçus ce 17 mai au ministère de l’Industrie, à Paris, afin de plaider la cause de leur entreprise, menacée de liquidation judiciaire le 11 mai par le tribunal de commerce de Marseille. L’unité emploie 182 salariés. Une solution de reprise est à l’étude.
Jeudi 19 mai
- Le bureau confédéral de la CFTC propose à l'unanimité la candidature de M. Louis pour succéder à M. Voisin au poste de secrétaire général. La centrale chrétienne se réunira en congrès en novembre prochain pour examiner ce choix. 
- La cour d'appel de Versailles confirme le jugement du Tribunal des affaires de sécurité sociale des Hauts de Seine qui avait condamné Renault pour avoir commis une faute inexcusable, à l'origine du suicide d'un ingénieur de haut niveau le 20 octobre 2006. Le jugement, très sévère, incrimine les méthodes de management de Renault.
Lundi 23 mai
- La direction d’Exxon Mobil Chemical France confirmeun plan de suppression de postes dans son usine de Notre-Dame-de-Gravenchon, en Seine-Maritime. Un plan de sauvegarde pour l’emploi conduira à une réduction nette de l’effectif de 133 personnes. Ces suppressions de postes seront effectives dans les prochains mois.
Jeudi 26 mai
- Les salariés du centre de production de Visteon à Carvin (Pas-de-Calais) sont en grève. Ils protestent contre la décision prise par l’équipementier automobile américain de fermer le site carvinois, ce qui se traduirai par la suppression d’une centaine de postes.
Vendredi 27 mai
La CFDT annonce avoir dépassé fin 2010 le seuil des 850 000 adhérents. Près de 19 000 cotisants supplémentaires l'ont rejointe depuis un an.
- Le groupe cimentier Lafarge annonce la fermeture prochaine de son usine de Frangey (Yonne).Un coup dur pour ses 74 salariés, qui se verront toutefois proposer des solutions de reclassement au sein de la filiale Lafarge Ciments. « Il n’y aura pas de suppressions de postes », promet la direction.
Mardi 31 mai
- Le groupe américain d'électroménager Whirlpool arrête de produire des sèche-linges dans son usine d'Amiens. L'arrêt de cette activité pourrait sceller l'avenir du site picard, plusieurs fois menacé.
Henri Valois.
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche