Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 22:31
La France 
qui se bat...        
Revoltes-ouvrieres-1.jpg
 
Mardi 2 avril
- Après la décision du groupe énergétique allemand E.ON de fermer sa centrale à charbon d'Hornaing (Nord), la CGT demande au Gouvernement de réquisitionner l'usine et de sauver les 85 emplois concernés. "Le site a de l'avenir", plaide les syndicats.
Mercredi 3 avril
- Le fabricant de meubles Forège de Treize-Septiers (Vendée) est placé en liquidation judiciaire.  L'entreprise, qui emploie 135 salariés, a déjà connu deux plans sociaux récents qui ont entrainé la suppression de plus de 200 postes de travail. Les repreneurs ont jusqu'au 30 avril pour déposer une offre.
Jeudi 4 avril
- Les administrateurs judiciaires de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine Maritime) transmettent deux propositions de reprise au tribunal de commerce de Rouen, qui les examinera dans les prochains jours. Pour les 470 salariés du site, une relance de l'activité est toujours possible 
Vendredi  5 avril
- Le groupe anglais R&R confirme son intention de fermer l'usine de crèmes glacées Pilpa de Carcassonne d'ici fin 2013. Les 117 salariés ont déjà fait annuler deux premiers plans sociaux et bloquent l'accès à l'usine. Aucune reprise du dialogue social n'est envisagé.
Lundi  8 avril
- Le carrossier Heuliez, repris récemment par le groupe allemand BGI, dépose son bilan. Le sort des 283 salariés de Cerizay (Deux-Sèvres) dépend désormais des offres des éventuels repreneurs.
Mardi 9 avril
- Deux unités du fabricant de meubles Cauval sont placées en liquidation judiciaire. L'usine Confort et Systèmes de Sévérac-le-Château (Aveyron), qui emploie 220 salariés, est fermée, faute de repreneurs et celle d'Atmosphères Interiors à Bar-sur-Aube (Aube), qui compte 191 postes, obtient deux mois de poursuite d'activité.
Vendredi 12 avril
- ArcelorMittal confirme que le projet européen Ulcas ne verra jamais le jour. La transformation d'un des deux hauts-fourneaux de Florange en "laboratoire" de production d'acier "propre" était pourtant l'un des engagements forts de l'accord signé le 30 novembre dernier entre le groupe sidérurgiste et le gouvernement. Mais ni M. Mittal, ni M. Hollande n'en sont à un mensonge près dans le dossier de Florange.
- Steco Power, dernier fabricant français de batteries, est placé en liquidation judiciaire. 124 emplois sont menacés à Outarville (Loiret).
Mardi 16 avril
- Le tribunal de commerce de Rouen rejettent les deux offres de reprise de Petroplus. La procédure de licenciement collectif sera déclenchée dans les prochains jours pour les 470 salariés de la raffinerie. C'est un nouvel échec pour le ministre du redressement productif Arnaud Montebourg  qui voulait donner une valeur d'exemple à cette reprise.
- Le laboratoire Bioluz de Saint-Jean-de-Luz (Pyrenées Atlantiques) passe aux mains de ses salariés. Le tribunal de commerce de Bayonne choisit la proposition de reprises présentée par les 50 employés de l'entreprise, organisés en SCOP. Les collectivités locales apporteront leur soutien au projet.
Mercredi 17 avril
- Mme Caroline Couvert est élue présidente de la CGC. Cadre en marketing issue du groupe GDF-Suez, la nouvelle présidente entend moderniser la centrale pour qu'elle redevienne leader dans l'encadrement. Aux élections professionnelles, CGT et CFDT ont devancé la CGC dans les collèges des cadres et agents de maîtrise.
Jeudi 18 avril
- La fonderie Tamaris Industries d'Alès est liquidée. Les 75 salariés de l'entreprise font les frais du conflit entre l'ancien propriétaire du site, le groupe Delachaud, et un repreneur américain qui n'a pas donné suite à son offre. Les salariés occupent l'usine pour préserver l'outil de travail.
Mercredi 24 avril
- Le groupe américain IBM confirme son intention de supprimer d'ici fin 2014 plus de 1200 postes de travail en France, sur un effectif global de 9700 salariés. Toutes les activités seront concernées.
 Vendredi 26 avril
- M. Thierry Lepaon, nouveau secrétaire général de la CGT, adresse une lettre ouverte à François Hollande pour lui demander de changer de cap économique et social. Selon M. Lepaon, depuis l'élection du chef de l'Etat "pour les salariés, rien n'a changé positivement dans leur vie dans le travail et dans leurs conditions sociales".
- L’entreprise textile Virtuose, qui employe 98 personnes à Hirsingue (Haut-Rhin), est placée en liquidation judiciaire. Virtuose, spécialisée dans le tissage et la teinturerie, avait déposé le bilan en décembre 2012, victime de la hausse des matières premières.
- La direction de Goodyear rejette le projet de SCOP présenté par la CGT pour la reprise de l'usine d'Amiens Nord. Cette décision tend à nouveau les relations entre le groupe américain et ses salariés français.
Lundi 29 avril
- Le laboratoire d'analyses médicales Biomnis de Lyon, propriété du fond d'investissement britannique Duke Street, est en restructuration. La suppression de 200 emplois sur 500 est prévue sur 3 ans. La CGT craint que ce plan social soit le prélude à la fermeture du site lyonnais.

Henri Valois.
 

Partager cet article

Repost 0
la Revue critique des idées et des livres - dans Société
commenter cet article

commentaires

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche