Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 23:04

Automne 2015
Actualité
de Proudhon
 

- Le socialisme de Proudhon, par François Renié. [lire]

Les idées et les livres

- Trois idoles médiatiques, par Hubert de Marans. [lire]
Qui nous fera croire que Macron, Valls et Juppé symbolisent le renouveau politique que le pays appelle de ses vœux ? Entre les deux ambitieux aux dents longues et le vieux cheval de retour, il y bien peu de place pour les convictions et pour les idées neuves. Jusqu’où peuvent-ils faire illusion ? Et jusqu’à quand peuvent-ils assurer la survie d’un système dont les Français ne veulent plus ?

- Intelligence et production, par Henri Valois. [lire]
Le programme économique du MEDEF, ardemment soutenu par le gouvernement et par la droite, est d’une pauvreté affligeante. Baisse des charges, réforme du marché du travail, TVA social… ces mesures seront ruineuses pour les finances publiques et n’auront aucun effet durable. Sinon d’exonérer le patronat de ses responsabilités dans l’affaiblissement de notre système productif, par manque d’investissement, d’innovation, de formation des hommes et d’anticipation de l’avenir.

- Actualité de Proudhon, textes présentés par Paul Gilbert. [lire]

- Charles d'Orléans, prince et poète , par Jean-Jacques Bernard. [lire]
Une ascendance royale, une tête bien faite, une grande cause à défendre, tout destinait Charles d’Orléans à la gloire militaire et à la grande politique. La vie en décida autrement. L’amertume de la défaite, une longue captivité, l’éloignement des êtres chers métamorphosèrent le bouillant prince en un poète délicat, témoin attentif d’un monde où le cycle des saisons et le travail des hommes ordonnent la vie intérieure et guident paisiblement les âmes vers la sagesse, l’espérance et le salut.

- Poussin à Rome, par Sainte Colombe. [lire]
Rome fut la grande passion de Nicolas Poussin, l’aiguillon de son génie. Chez lui, aucune mélancolie des ruines, aucun regret du passé. Ce qu’il trouve à Rome, le long des rives du Tibre, sur les terrasses du Pincio ou des monts Albains, c’est un air vif, une durée, une incitation à créer. C’est là qu’il redécouvre toutes les nuances de la peinture - composition, dessin, harmonie, jeu des couleurs – et qu’il réussit la synthèse des deux sources du génie latin, le ciel d’Italie et la rigueur française

- Le voyage à Lyon, un conte d'André Billy. [lire]
Si la littérature aggrave la méchanceté naturelle de l'homme, elle peut avoir l’effet inverse sur le charme et l’esprit des femmes. Ce petit vaudeville d’André Billy est là pour en témoigner.

- Le jardin français, poèmes de G. Charles, F. Divoire, E. Despax. [lire]

Chroniques

- Notes politiques, par Hubert de Marans.
Peur sur la République. - FN, un pont trop loin. - L'effet Morano - Révolution en Corse.

- Chronique internationale, par Jacques Darence.
Ruptures à l'est - Cameron à Bruxelles - Moscou à Damas. - Kirchner, après Chavez et Lula.

- Chronique sociale, par Henri Valois.
Défense : l'épreuve. - Renault, scandale d'Etat. - Air France. - Reconversions industrielles.

- La vie littéraire, par Eugène Charles.
Leroy. - Taillandier. - Montal. - Maubert. - Aragon. - Jaccottet.

- Idées et histoire, par Jacques Darence et Vincent Maire.
Manent. - Bainville. - Cervantès. - Dandrieu.- Debray.

- Notes d'Art, par Sainte Colombe.
Fragonard. - Mme Vigé-Lebrun. - Picasso.

- Revue des revues, par Paul Gilbert.
Retour de l'Histoire. - Septennat. - Bergson. - Littérature romande.

- Les livres, par Paul Gilbert, Eugène Charles, François Renié.
Que faire ? (Alain Badiou, Marcel Gauchet). - Ce pays qui aime les idées. Histoire d'une passion française. (Sudhir Hazareesingh). - Crépuscule de l'Histoire. (Shlomo Sand). - George Orwell. La politique de l'écrivain. (Emmanuel Roux). - Louis XI. (Joël Blanchard). - Les aventures de Sherlock Holmes. (Arthur Conan Doyle). - Une génération perdue. Les poètes guerriers dans l'Europe des années 30. (Maurizio Serra). - Petite sélection stendhalienne. - Livres reçus.

 

Accès à la revue

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 13:23

Eté 2015
Les prophètes
du déclin français
 

- Penseurs fatigués, par François Renié. [lire]

Les idées et les livres

- La France espionnée, par Hubert de Marans. [lire]
Les révélations sur l’ampleur de l'espionnage américain en France jettent à nouveau le trouble sur nos relations avec les Etats-Unis. Piqué au vif, François Hollande a voulu mobiliser nos amis allemands et anglais dans une riposte européenne. Jusqu’à ce qu’il découvre leurs liens avec la NSA... Une affaire grave qui soulève une nouvelle fois la question de la présence de la France dans l’OTAN.

- Cameron et l'appel du grand large, par Jacques Darence. [lire]
C’est désormais acquis : le référendum britannique aura bien lieu, sans doute d’ici l’été prochain. Et il y a de bonnes raisons de penser qu’entre l’Europe défraichie de M. Juncker et la liberté, nos voisins d’outre Manche choisiront la liberté. Quel sera alors l’avenir du Royaume Uni ? Entre la tentation de l’isolement et l’appel du grand large, les jeux sont très ouverts.

- Les prophètes du déclin français, textes présentés par Paul Gilbert. [lire]

- Le retour de Chesterton, par Eugène Charles. [lire]
Une grande nouvelle ! Chesterton, l’auteur anglais le plus catholique, le plus antimoderne et le plus drôle de tous les temps fait son retour chez nous. La publication d’une belle biographie en français, de plusieurs traductions de ses ouvrages majeurs et d’une avalanche d’articles louangeurs sont le signe d’un vrai changement d’époque. Adieu Houellebecq ! Adieu tristesse ! Bonjour Gilbert Keith !

- Louis XV redécouvert, par Antoine Longnon. [lire]
Il aura fallu près de deux siècles pour découvrir l’œuvre accomplie par Louis XV. La France de Louis XIV avait bouleversé l’Europe. Celle de Louis XV rayonne sur tous les continents. Le roi discerne peu à peu les réformes à accomplir, les jeux d’alliance à construire, les opportunités à saisir et il sait s’entourer d’hommes de premier plan. Il laisse à la fin de son règne un pays pacifié, plus grand et plus prospère et un héritage politique dont ses successeurs ne sauront pas tirer partie.

- La lampe, une nouvelle d'Henry de Monfreid. [lire]
Dans ce conte à sa manière, réaliste et cruelle, Henry de Monfreid évoque le pays dankali, un des lieux les plus déshérités du monde, où le sort est sans pitié pour les pauvres âmes qui s’y sont échouées.

- Le jardin français, poèmes de M. Ormoy, C. Forot, C. Odilé. [lire]

Chroniques

- Notes politiques, par Hubert de Marans.
L'énigme Juppé. - Crise au FN. - Les Verts en miettes - Jacobinisme.

- Chronique internationale, par Jacques Darence.
L'Europe déchirée. - Poutine à Oufa. - L'accord avec l'Iran. - La Turquie en guerre.

- Chronique sociale, par Henri Valois.
Nos blindés. - Crise agricole. - Droit du travail. - Reconversions industrielles.

- La vie littéraire, par Eugène Charles.
Bernard. - Jenni. - Daudet. - Delerm. - Pons. - L.R. des Forêts.

- Idées et histoire, par Jacques Darence et Vincent Maire.
Redecker. - Fleury. - Lefort. - Louis XIV.- Simon Leys. - Casanova.

- Notes d'Art, par Sainte Colombe.
Velasquez. - Les Tudor. - Le Corbusier.

- Revue des revues, par Paul Gilbert.
Régions. - Grèce. - Laïcité. - IIIe République. - D'Ormesson.

- Les livres, par Paul Gilbert, Eugène Charles, François Renié.
Au-delà du marché. (Bernard Perret). - Recherche du politique perdu. (Georges Ballandier). - Jean-Jacques Rousseau. L'avortement du capitalisme. (Yves Vargas). - L'Empire des mers. Atlas de la France maritime. (Cyrille Coutancais). - La France en chiffres de 1870 à nos jours. (Olivier Wievorka). - La nouvelle vie d'Arsène Lupin. (Adrien Goetz). - L'Internationale des Franc-tireurs. (Bruno de Cessole). - Petite sélection stendhalienne. - Livres reçus.

 

Accès à la revue

Partager cet article

Repost0
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 17:33

Printemps 2015
Europe, l'heure
des révolutions
 

- D'Athènes à Madrid, par François Renié. [lire]

Les idées et les livres

- FN, la tentation gaulliste, par Hubert de Marans. [lire]
Malgré ses succès, le Front national peine à rassembler. M. Philippot et ses amis sont convaincus qu'il faut franchir une nouvelle étape et transformer le parti en un vaste mouvement transpartisan, sur le modèle gaulliste de 1947 et de 1958. Ils semblent avoir convaincu Marine Le Pen. Mais qu’en pense la base ? Les vieux électeurs frontistes sont ils prêts à suivre ? Et ceux qui ont tout misé sur la xénophobie ? Rien n’est moins sûr, à en juger par les débats qui agitent actuellement les dirigeants et l’appareil. Au FN aussi, l’heure de vérité approche.

- L'Iran, puissance régionale, par Henri de Monfort. [lire]
L'Iran a gagné son pari. Avec l'accord signé à Vienne sur le nucléaire, son rôle de grande puissance régionale est reconnu par la communauté internationale. L'Amérique d'Obama, embourbée dans les conflits irakien et syrien, n'avait pas le choix, et la Russie y gagne un allié de taille. Dommage que la diplomatie française, prisonnière de ses alliances avec Israël et les monarchies pétrolières, soit restée - une fois de plus - aux marges de l'histoire.

- Europe, l'heure des révolutions, textes présentés par Jacques Darence. [lire]
Crise de l’euro, fuite en avant de la BCE, contestation de l’hégémonie allemande, impuissance de la commission Juncker… les piliers de l’Union européenne vacillent. Alors que le Royaume Uni s’achemine vers le Brexit, l’agitation s’amplifie dans les pays du sud et la Russie reprend de l’influence à l’est du continent. En Europe, le temps des révolutions a commencé.

- De Proudhon à Castoriadis, par Paul Gilbert. [lire]
La belle biographie que Françoise Dosse consacre à Cornelius Castoriadis restitue dans sa richesse et son actualité une pensée qui n’est pas sans lien avec celle de Proudhon, de Péguy, de Sorel, ou d’Ellul. Affirmation des valeurs d’autonomie et de responsabilité, rejet du déterminisme, refus de l’hérésie économique, importance des rapports qui unissent les individus et les institutions au sein d’une société libre… Au moment où la social-démocratie sort de l’histoire, il est réconfortant de voir que les idées du socialisme à la française retrouvent des couleurs.

- Pour saluer Conrad, par Eugène Charles. [lire]
L’œuvre de Joseph Conrad est un curieux mélange de réalisme, de pessimisme et de nostalgie. Chez Loti, chez Melville ou chez T.E. Lawrence, l’aventure est vécue comme une forme supérieure de l’existence, une odyssée ou un miracle. Chez Conrad, elle est l’existence même, avec son lot d’initiations, de tragédies, de mystères et d’amertume. Chacun porte en soi, jusqu’à la fin, les blessures de Lord Jim, les espoirs de Nostromo et les rêves envolés d’Almayer

- Le valseur, une nouvelle de Jerome K. Jerome. [lire]
Dans ce pastiche des contes d’Hoffmann, Jerome K. Jerome nous emmène dans un bal en Forêt Noire qui tourne au drame quand la science … et le diable s’en mêlent.

- Le jardin français, poèmes de P. Lebesgue, L. Pize, L. Bocquet.[lire]

Chroniques

- Notes politiques, par Hubert de Marans.
Valeurs républicaines. - 2005, le référendum oublié. - L'UMP disparaît - Collège, triste réforme.

- Chronique internationale, par Jacques Darence.
Paris, nid d'espions. - Poutine, l'ennemi facile. - La crise brésilienne. - Arabies.

- Chronique sociale, par Henri Valois.
Mauvais chiffres, mauvais climat. - Le naufrage d'Areva. - Réforme de l'Etat. - Reconversions industrielles.

- La vie littéraire, par Eugène Charles.
Nostalgies grecques. - Fargue. - Grenier. - D'Ormesson. - Jean Lorrain.

- Idées et histoire, par Vincent Maire, Jacques Darence et Eugène Charles.
Aristote. - Mattéi.- Onfray. - Gouttmann. - Morand. - Bloy.

- Notes d'Art, par Sainte Colombe et Louis du Fresnois.
Bonnard. - Thraces. - Brisville.

- Revue des revues, par Paul Gilbert.
Pensée unique. - Europe. - Pacifisme. - Hugo.

- Les livres, par Paul Gilbert, Eugène Charles, François Renié.
Métaphysique du bonheur réel. (Alain Badiou). - Epicure en Corrèze. (Marcel Conche). - Nietzsche. Cinq scénarios pour le futur. (Philippe Granaloro). - Histoire d'une République fragile. 1905-2015. (Emmanuel Laurentin). - Richelieu et l'écriture du pouvoir. (Christian Jouhaud). - Napoléon Bonaparte. La nation incarnée. (Nathalie Petitjean). - Anthologie de la prose française. (Suzane Julliard). - Oeuvres complètes. (Madame de La Fayette). - Petite sélection stendhalienne. - Livres reçus.

 

Accès à la revue

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 11:03

Hiver 2014-2015
L'Occident, entre
déclin et renouveau
 

- La puissance des mythes, par François Renié. [lire]

Les idées et les livres

- La gauche radicale et ses limites, par Hubert de Marans. [lire]
Où va la gauche radicale française ? Nulle part si l’on en croit les électeurs et les derniers sondages. Il est vrai que le PC et ses alliés font tout pour faire fuir leurs militants et leurs symphatisants : guerre des chefs, querelles d’appareils, opportunisme électorale, idées en berne, sans parler des vieux réflexes staliniens, laïcards ou gauchistes qui resurgissent à toute occasion. Supplétifs du PS ou éternels marginaux ? Voilà à quoi se résument les choix du Front de Gauche et de ses satellites. M. Mélenchon rêvait d’un autre avenir mais n’est pas Syriza qui veut.

- Macron ou le gouvernement des banques, par Henri Valois. [lire]
De quoi Macron est-il le nom ? D’une classe politique dévoyée, arrogante et futile ? Pas seulement. Il est aussi l’exécutant d’un milieu patronal dépassé, qui ne jure plus que par la dérégulation du marché du travail, l’abaissement des salaires et l’effacement des normes pour remédier à ses insuffisances. Après l’échec de la politique de l’offre, c’est une autre stratégie, tout aussi inefficace, qui se met en place. Au détriment de notre industrie, de nos emplois et de nos intérêts économiques à long terme.

- L'Occident entre déclin et renouveau, textes présentés par Claude Arès. [lire]
Impérialisme économique et mondialisation, démocratie libérale, domination culturelle… Toutes les valeurs sur lesquelles l’Occident a fondé son hégémonie au XIXe et au XXe siècle sont en crise ? «L’ouest du monde» est-il condamné à un déclin irréversible ? Ou doit-il changer de modèle pour renaître, comme il l’a fait régulièrement au cours des siècles ? Dans le nouveau monde qui se dessine, les chances de renouveau ne manquent pas, pour peu que les peuples d’Europe et d’Amérique veuillent et sachent les saisir.

- La fin des dogmes allemands, par Vincent Lebreton. [lire]
Mme Merkel a cru que les mouvements de contestation de sa politique d’austérité ne seraient que des feux de paille et que tout finirait par rentrer dans l’ordre. C’était compter sans le courage des Grecs, sans la vigueur de l’agitation anti-libérale qui monte en puissance dans les pays du sud et sans la rapidité des changements en cours dans ceux de l’est. L'idée d’une Europe dominée par Berlin ne fait plus consensus, y compris au sein de la BCE où les partisans d’une politique monétaire moins restrictive viennent d’imposer leurs vues pour tenter de sauver l’euro. Une page de l’histoire du vieux continent se tourne, qui ne verra pas le triomphe de l’Allemagne.

- Eloge de Richelieu, par Antoine Longnon. [lire]
Le XIXe siècle a beaucoup calomnié Richelieu. Si le siècle dernier a largement réhabilité sa mémoire, plusieurs ouvrages récents nous permettent de mieux mesurer l’ampleur de son œuvre politique, diplomatique et religieuse et la pertinence de ses vues sur la conduite d’un Etat moderne.

- Une petite tranquille, une nouvelle d'Henri de Montherlant. [lire]
Un portrait de jeune fille comme les aimait Montherlant : froide, silencieuse, rangée et apparemment sans désir. Mais peut-être pas aussi sage et tranquille qu’il n’y parait...

- Le jardin français, poèmes de G. Lavaud, P. Chabaneix, T. Varlet. [lire]

Chroniques

- Notes politiques, par Hubert de Marans.
Quelle union nationale ? - Scandales républicains. - Les ratés de l'UMP - Un scrutin pour rien.

- Chronique internationale, par Jacques Darence.
Nouvelle donne diplomatique. - Podemos et Syriza. - Juncker et son armée. - Réarmement japonais.

- Chronique sociale, par Henri Valois.
Dynamiques françaises. - Fin de partie à la CGT. - Motifs d'espoirs. - Reconversions industrielles.

- La vie littéraire, par Eugène Charles.
Bernard. - Duteurtre. - Matzneff. - Ferrari. - Tesson. - Lampédusa.- Laurent. - Villon.

- Idées et histoire, par Jacques Darence, Paul Gilbert et Vincent Maire.
Fascisme français. -Brague. - Nietzsche. - Bergson.- Piketty. - Jouanna. - Muray. - Fumaroli.

- Notes d'Art, par Louis du Fresnois.
Tchekhov.

- Revue des revues, par Paul Gilbert.
Crise de la démocratie. - L'Amérique affaiblie. - Nationalismes. - Jules Verne.

- Les livres, par Paul Gilbert, Eugène Charles, Claude Arès.
Populisme. Les demeurés de l'histoire. (Chantal Delsol). - Les derniers jours de la Ve République. (Christian Salmon). - Marx à rebours. (Bruno Pinchard). - Voter Pétain ? Députés et sénateurs sous la Collaboration. (François Fleutot). - Louvois. Le double de Louis XIV. (Jean-Pierre Cenat). - Un Candide à sa fenêtre. (Régis Debray). - Les Désengagés. (Frédéric Vitoux). - Le Sourire d'Homère. (Jean Soler). - Petite sélection stendhalienne. - Livres reçus.

 

Accès à la revue

Partager cet article

Repost0
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 10:50

Décembre 2014
Notre Péguy
 

- Villeroy, par Paul Gilbert.  [lire]
-Notre Péguy, par Rémi Clouard.  [lire]

Lectures et témoignages 

- Solitude de Péguy, par Maurice Blanchot.
- Péguy et Sorel, par René Johannet.
- L'enfance de Péguy, par Marcel Péguy.
- Péguy et  Bergson, par Albert Thibaudet.
- Péguy et les Cahiers, par Daniel Halévy.
- Lecteurs étrangers, par François Renié.

Hommages

- Mort au champ d'honneur, par Maurice Barrès.
- Péguy parmi nous, par Henri Massis.
- Avec Péguy, par Georges Bernanos.
- "Il venait de bon matin", par André Suarès.
- Péguy, prophète du temporel, par Emmanuel Mounier.

Enquête

- Actualité de Péguy, présenté par Henri Dagan.

Etudes

- Péguy et Jeanne, par Jean d'Aulon.
- La France de Péguy, par Paul Gilbert.
- Poésie et prière, par Jacques de Pascal.
- L'argent et le monde moderne, par Vincent Maire.
- Péguy et le parti intellectuel, par Hubert de Marans.
- Le socialisme de Péguy, par Henri Valois.
- Un homme du Val de Loire, par Claude Cellerier.
- Péguy et Corneille, par Eugène Charles.

Documents

- Poèmes de Charles Péguy.
- Poétique de Corneille, par Charles Péguy.
- Bibliographie, par Paul Gilbert.

Conte de Noël

- L'Empereur, le philosophe et le Pape, un conte de Jean et Jérôme Tharaud.

 

Accès à la revue

Partager cet article

Repost0
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 10:03

Automne 2014
Jacques Ellul
et notre temps
 

- La prudence d'Aristote, par François Renié. [lire]

Les idées et les livres

- Sarkozy ou l'éternel retour du même, par Hubert de Marans. [lire]
Qui veut encore de Nicolas Sarkozy ? Moins d'un électeur sur trois, selon les sondages et les sympathisants de l'UMP sont eux-mêmes très divisés. Il ne suffit pas de paraître pour plaire et l’opinion publique garde en mémoire le bilan d’un septennat dont la France est sortie très affaiblie. Derrière l’échec annoncé du sarkozysme, c’est l’avenir d’une droite arrogante, sans idées et sans projet qui est en jeu. Avec ou sans Sarkozy, le libéralisme politique peut-il encore faire recette ? Pas sûr.

- Vers l'Etat palestinien, par Claude Arès. [lire]
La cause palestinienne avance. La Suède vient de reconnaitre officiellement la Palestine en tant qu’Etat, le parlement de Westminster souhaite que le Royaume-Uni en fasse de même et de nombreuses vois s’élèvent pour que la France emboite le pas. Pour le gouvernement américain, en crise ouverte avec Jérusalem et en plein rapprochement avec l’Iran, le sujet commence même à ne plus faire partie des tabous. Jusqu’où ira l’aveuglement d’Israël, de plus en plus marginalisé – y compris par ses alliés – au Proche Orient ?

- Jacques Ellul et notre temps, textes présentés par Vincent Maire. [lire]
La réédition récente de plusieurs ouvrages majeurs de Jacques Ellul et la solide biographie que Frédéric Rognon vient de consacrer à l’auteur de La Technique ou l’enjeu du siècle sont l’occasion de redécouvrir une pensée qui vaut mieux que ses caricatures. Résumer la somme ellulienne à un refus du progrès  ou à une rhétorique de la décroissance est un peu court. En réalité, les idées d’Ellul viennent de loin et il n’a jamais caché ce qu’il devait aux Grecs, à Marx, à Proudhon, à Bergson et à la synthèse personnaliste des années 30. Elles s’inscrivent dans un puissant courant de pensée critique où Heidegger, Sorel, Bernanos et Orwell ont leur place et qui continue à influencer en profondeur la pensée moderne. Si la démesure technicienne est le fait dominant de notre époque, c’est qu’elle constitue la « part de rêve », la religion séculière d’un monde toujours en quête de démiurge mais aussi de spiritualité. La réponse d’Ellul – celle d’une révolution intérieure et spirituelle - n’a rien d’a-politique ni d’anti-politique. Elle n’est l’expression ni d’une forme de résignation sociale, ni d’une défaite de la volonté. Elle exprime au contraire l’idée que c’est en retrouvant sa quiétude et ses limites que l’homme pourra reconstruire les bases d’une communauté vivante. En ce sens, elle est une pensée pour notre temps.

- Le mal napoléonien, par Jacques Darence. [lire]
Etonnant livre que celui de Lionel Jospin sur Le Mal Napoléonien. Non seulement par le bilan sans concession qu’il fait des quinze années du Consulat et de l’Empire. Mais aussi par les leçons politiques qu’il en tire pour éclairer nos débats actuels. Si l’ancien premier ministre reste un républicain convaincu, les questions qu’il pose sur les fondements du césarisme, sur les sources de la légitimité politique, les distinctions qu’il opère entre bonapartisme, royalisme et gaullisme ne manquent pas de finesse. Un livre utile, au moment où certains rêvent de revenir à la République autoritaire.

- Le royaume d'Emmanuel Carrère, par Paul Gilbert. [lire]
Le succès du Royaume, le livre d’Emmanuel Carrère, est le signe d’un changement d’époque. S’il suscite autant de débats passionnés, y compris au sein des communautés religieuses, c’est qu’il marque le retour de questions essentielles – foi, espérance, fraternité, recherche de la vérité – , alors que s’estompent les dernières illusions du progrès et de la modernité.

- Viva Gonzales, un conte de Jacques Perret. [lire]
Si chez nous les hommes politiques font souvent les perroquets, dans l'Amérique centrale de Jacques Perret, ce sont les perroquets qui font de la politique. A leurs risques et périls...

- Le jardin français, poèmes de J. Lebrau, H.J.M. Levet, F. Jammes. [lire]

Chroniques

- Notes politiques, par Hubert de Marans.
La mort à Sirven. - Le centre introuvable. - Retour du septennat ? - Régions à la découpe.

- Chronique internationale, par Jacques Darence.
Le scandale Juncker. - De Londres à Berlin. - Obama, la fin du mythe. - Naufrage à l'OMC.

- Chronique sociale, par Henri Valois.
Crise à la CGT. - Proglio remercié. - La recherche sacrifiée. - Le laid Paris.

- La vie littéraire, par Eugène Charles.
Vialatte. - Védrines. - Buzatti. - Cessolle. - Besson. - Goffette.

- Idées et histoire, par Jacques Darence et Vincent Maire.
Dufour. - Loty. - Castoriadis. - Comité invisible.- Celtes.

- Notes d'Art, par Sainte Colombe et Louis du Fresnois.
Sonia Delaunay. - Hokusai. - Marivaux.

- Revue des revues, par Paul Gilbert.
Effacement du politique. - Le moment 1914. - Révoltes ouvrières.

- Les livres, par Paul Gilbert, Eugène Charles, François Renié.
Houellebecq économiste. (Bernard Maris). - Le retour de l'empire allemand. (Pascal Ordonneau). - Oeuvres complètes (François Villon). - Baudelaire l'irréductible. (Antoine Compagnon). - Montaigne. (Pierre Manent). - Et dans l'éternité, je ne m'ennuierai pas. (Paul Veyne). - Le Front d'orient. (Max Schiavon). - Joseph de Maistre. (Carolina Armentos). - Petite sélection stendhalienne. - Livres reçus.

 

Accès à la revue

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 14:42

Eté 2014
Le souvenir
d'Alain-Fournier
 

- Alain-Fournier, passion et renoncement, par Rémi Clouard. [lire]

Les idées et les livres

- Crise de régime, par Hubert de Marans. [lire]
Crise de l’exécutif, affrontements durs au sein de la majorité, guerre des chefs à l’UMP, montée du Front national et de la gauche contestataire… la classe politique est prise de panique et ne sait plus à quel saint se vouer. On aurait tort de croire que c’est en réformant les institutions ou en remplaçant la gauche libérale par la droite républicaine que l’on évitera la crise qui s’annonce. Ce que veulent les Français, c’est qu’on change les élites en place parce qu’elles ne savent plus gouverner et que leurs idées ont fait faillite.

- Le réveil écossais, par Gildas Kéragnel. [lire]
La tension monte en Ecosse à l'approche du référendum du mois de septembre. Même si les sondages donnent encore une légère avance aux partisans du non, l’espoir est passé du côté des indépendantistes  et un vent de panique commence à souffler dans les milieux d’affaires, à Londres, à Francfort et à Bruxelles. Pour beaucoup d’Ecossais, c’est moins le Royaume Uni qui est en cause qu’une certaine idée de la souveraineté et de l’Europe.

- Le souvenir d'Alain-Fournier, textes présentés par Rémi Clouard. [lire]
" Mon credo en art et en littérature : l'enfance. Arriver à la rendre sans aucune puérilité, avec sa profondeur qui touche les mystères". Tel fut, jusqu'à sa mort tragique dans les premières semaines de la Grande guerre, le programme d'Alain-Fournier, cette quête du moment précis où l'enfance bascule, où elle passe du bonheur simple au désenchantement. Si l'univers et le style de l'auteur du Grand Meaulnes restent inimitables et inimités, ses sources sont simples et claires : Péguy, Nerval, Dostoïevski, le premier Barrès. Et la trace qu'il a laissé dans notre littérature est encore bien visible: Radiguet, Giraudoux, Green, Nimier, Gracq, ... nombreux sont ceux qui ont subi et qui subissent encore la force de son envoutement.

- Bouvines et l'unité française, par Jacques Darence. [lire]
Le 27 juillet 1214, à Bouvines, la France triomphe du reste de l’Europe. Philippe Auguste y remporte une grande victoire militaire, à la tête d'une armée unie derrière son roi. Mais Bouvines est aussi un succès politique où la France s’affranchit de la tutelle anglaise et où elle s’affirme comme nation et comme puissance moderne face au vieil empire romain et germanique, rongé par ses divisions.

- Un solitaire, Nicolas de Staël, par Sainte Colombe. [lire]
Deux belles expositions - l’une au Havre, l’autre à Antibes – rendent hommage à l’une des figures les plus originales de la peinture contemporaine. Esprit libre, homme de son temps et contre son temps, Nicolas de Staël pris le parti de ne pas choisir entre figuration et abstraction. Et de laisser son œuvre osciller entre les deux lumières qui la subliment. Celle du midi, nette et violente, et celle, plus calme et plus ondoyante, de ses paysages de Normandie, du Nord et de l’Ile de France.

- Les dernières vacances, un conte d'André Fraigneau. [lire]
L'été 39. Des cousins fêtent la fin des vacances dans le domaine de leur enfance. On s’amuse, on valse, on devise, sur fond de nostalgie. Le temps de l’insouciance est fini et la guerre n’est pas loin.

- Le jardin français, poèmes de J. M. Bernard, A. Arnoux, A. Berry. [lire]

Chroniques

- Notes politiques, par Hubert de Marans.
L'alibi Montebourg. - Changer pour survivre. - De Tapie à Lagarde. - En attendant Sarkozy.

- Chronique internationale, par Jacques Darence.
Eurosceptiques allemands. - Offensive russe. - Un nouveau sultan. - Victoire argentine.

- Chronique sociale, par Henri Valois et Hugues Lagrange.
Libertés universitaires. - Bruxelles et ses réformes. - Jeu trouble au Medef. - Révoltes ouvrières.

- La vie littéraire, par Eugène Charles.
Bellanger.  - Blas de Roblès. - Lafourcade.- Kundera. - Maulin. - Rouart.

- Idées et histoire, par Jacques Darence et Vincent Maire.
Grimaldi. - Cochet. - Morand.

- Notes d'Art, par Sainte Colombe et Jean Lalo.
Le Perugin. - Duchamp. - Molière.

- Revue des revues, par Paul Gilbert.
Le nouveau désordre mondial. - Déclin de l'Occident ? - Rameau-Gluck.

- Les livres, par Paul Gilbert, Eugène Charles, François Renié.
La France périphérique. (Christophe Guilly). - Une Vie avec l'Histoire. (Emmanuel Leroy-Ladurie). - Oeuvres complètes (Madame de la Fayette). - Je ne renie rien. (Françoise Sagan). - Les derniers jours. (Jean Clair). - André Malraux et la cascade de Nachi. (Tadao Takemoto). - Le Congrès de Vérone. (Chateaubriand). - Voyager avec Nietzsche. (Jean Lacoste). - Petite sélection stendhalienne.  - Livres reçus.

 

Accès à la revue

Partager cet article

Repost0
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 15:02

Printemps 2014
La question
régionale
 

- Un roi pour l'Espagne, par François Renié. [lire]

Les idées et les livres

- Crise de la démocratie (suite), par Paul Gilbert. [lire]
Abstention record, rejet de la classe politique et des élites, populisme à la base, affairisme au sommet...  Autant de symptomes d'une crise profonde de la démocratie libérale en France et en Europe. Certains imaginent de nouvelles règles, de nouvelles institutions, de nouveaux modes de représentation. Et si le mal était plus profond et touchait à l'essence même d'un modèle politique, désormais à bout de souffle ? Des ouvrages, publiés récemment,  commencent à esquisser un avenir "postdémocratique".  Jusqu'où osent y aller ?

- L'évolution de la CFDT, par Henri Valois. [lire]
La base  s'est nettement exprimée lors du dernier congrès de la CFDT : elle n'est plus sur la ligne du dialogue pour le dialogue. Au point de contraindre son nouveau secrétaire général, Laurent Berger, à durcir ses positions vis à vis du patronat et du gouvernement. La centrale réformiste a-t-elle réellement la volonté de bouger et de retouver les suffrages des salariés ?  Quel rapprochement avec la CGT qui cherche elle aussi à se repositionner ? Voilà des évolutions à suivre de près au moment où le syndicalisme français retrouve des couleurs. 

- Simone Weil, par Vincent Maire. [lire]
Le souvenir de Simone Weil, disparue en 1943, a donné lieu à de nombreuses rééditions et à la sortie d'un "Cahier de l'Herne" de très grande qualité. Mais c'est la publication du beau livre de Jacques Julliard, le choc Simone Weil, qui retient surtout l'attention. L'oeuvre politique de la philosophe, ses engagements, ses lectures de Proudhon, Péguy et Sorel, sa rencontre avec Bernanos, son long cheminement vers le christianisme y sont parfaitement retracés, ainsi que les clartés et les contradictions d'une oeuvre issue d'un siècle tourmenté.

-La question régionale, textes présentés par Claude Cellerier. [lire]
Après le pacte de responsabilité, le cap est mis sur la réforme territoriale. Réduction du nombre de régions, mise en sommeil des départements, recentrage de l'Etat sur ses missions régaliennes... voilà des objectifs qui réunissent un large consensus. Comment expliquer, dans ces conditions, que le projet du gouvernement suscite autant de réserves et de méfiances, et pas seulement celles d'une classe politique bousculée dans ses habitudes? Les maladresses du pouvoir, son pilotage à vue du dossier, les marchandages politiciens autour de la nouvelle carte des régions sont en cause mais pas seulement. En réalité, vu de Paris, la géographie humaine de la France reste un mystère insondable et le "projet du quinquenat" risque bien d'accoucher d'une souris.  

- Malaparte, éternel étranger, par Rémi Clouard. [lire]
A Paris comme à Varsovie, en Ethiopie comme sur le front de l'Est, qu'il ait été diplomate, exilé ou correspondant de guerre, Malaparte était partout à son aise. La réédition de ses journaux intimes (Journal d'un Etranger à Paris, Le Bal au Kremlin...) et de ses chroniques restitue l'auteur de Kaputt sous toutes ses facettes : l'homme du monde, l'observateur incisif et ironique, le condottiere, l'être parfois blasé, souvent désemparé, devant l'horreur et la cruauté de son siècle. 

- Un portrait de Stendhal, une étude de Stefan Zweig. [lire]

On connait le goût de Stendhal pour le mensonge et la dissimulation. Ce grand tourmenté ne pouvait vivre en société qu’en empruntant des déguisements ou en s’inventant des vies imaginaires. Pourtant, peu d’écrivains auront eu le courage d’avouer autant de vérités sur eux-mêmes. La plume à la main, Beyle n'est plus le même homme et il faut toute la sensibilité de Stefan Zweig pour découvrir la clé de cette personnalité paradoxale.

- Le jardin français, poèmes de J. Supervielle, M. Fombeure, A. Mary. [lire]

Chroniques

- Notes politiques, par Hubert de Marans.
FN, une nouvelle étape. - Echec au Front de Gauche. - La vague eurosceptique.

- Chronique internationale, par Jacques Darence.
Désastres américains. - Marchandage bruxellois. - Orban, le victorieux. - Amérique française.

- Chronique sociale, par Henri Valois.
L'énarchie contre l'armée. - L'affaire Alstom.  - Révoltes ouvrières.

- La vie littéraire, par Eugène Charles.
Broche. - Frébourg. - Lapaque. - Perret. - Sagan. - Pirotte. - Stendhal.

- Idées et histoire, par Jacques Darence et Paul Gilbert.
Brague. - Soulié. - Dard. - Pindare. - Tacite. - Borges.

- Notes d'Art, par Sainte Colombe et Jean du Fresnois.
Mousquetaires. - Paris 1900. - Hugo.

- Revue des revues, par Paul Gilbert.
Gouvernance. - Atlantisme. - Bouvines. - Péguy.

- Les livres, par Paul Gilbert, Eugène Charles, François Renié.
Cinq méditations sur la mort. (François Cheng). - Le choc des empires. (Jean-Luc Gréau). - Montaigne.  (Pierre Manent). - Joffre. (Rémi Porte). - L'agonie d'une monarchie. Autriche-Hongrie. (Jean-Pierre Bled). - Instantanés. (Roger Grenier). - Chardonne. (Alexandre Le Dinh). - Les cyprès de Patmos. (Antoine Silber). - Petite sélection stendhalienne.  - Livres reçus.

 

Accès à la revue

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 15:57

Hiver 2013/2014
1914, la fin
d'un monde
 

- Le monde arme, l'Europe s'endort, par François Renié. [lire]

Les idées et les livres

- Hollande et l'Allemagne, par Hubert de Marans. [lire]
Tout comme Nicolas Sarkozy en 2007, François Hollande s'était présenté, durant sa campagne de 2012, comme le meilleur rempart de la France face à Berlin. C'était sans compter sur la vieille fascination que l'Allemagne exerce depuis toujour sur la social-démocratie française. Après deux ans de faux semblants et d'hésitations, la France a tout cédé à Angela Merkel, y compris l'orientation de la diplomatie européenne. Echec stratégique ou renoncement volontaire ? 

- L'industrie, malade du sous-investissement, par Henri Valois. [lire]
La faiblesse de l'investissement pèse lourdement sur les performances de notre industrie. Equipements vestustes ou obsolètes, faible niveau de robotisation, effort de R&D insuffisant, formation des salariés au rabais... Le bilan est accablant pour un patronat davantage préoccupé d'allègement de charges que d'innovation. Alors que le Japon et l'Allemagne relancent leurs industries, la France s'enferme dans les mauvais choix de la politique de l'offre. Et si les responsables du déclin français se trouvaient d'abord au Medef et à Bercy ?

- Salut à Jean-François Mattéï, par Vincent Maire. [lire]
"La philosophie doit avoir une sainte horreur de la précipitation", aimait dire Jean-François Mattéi. De son oeuvre, forte, exigeante, et qui s'efforce de faire le lien entre les Grecs et les penseurs critiques de la modernité - de Nietzsche à Camus et à Harendt, nous retiendrons plus particulièrement trois grands livres : La Barbarie Intérieure, Le Regard vide et Le Sens de la démesure, qui dévoilent, l'un après l'autre, les ressorts du nihilisme contemporain et l'épuisement de l'idée européenne d'universalité. 

-1914, la fin d'un monde, textes présentés par Claude Arès. [lire]
Qui aurait pu imaginer que le souvenir de la Grande Guerre susciterait l'intérêt d'un aussi vaste public ? Et une telle profusion de publications, de documentaires et de débats, aussi passionnants que passionnés ? Si les journées tragiques d'août 14 nous parlent encore, si elles résonnent aussi fortement dans la mémoire collective, c'est qu'elles marquent un tournant de notre histoire. La fin d'un monde, né dans la tourmente de la Révolution et de l'Empire, et le début d'un autre, cette ère des masses, de l'argent et des machines, qui inquiétait Péguy, Bloy et Bernanos, et dans laquelle la France cherche encore sa place.

- Le monde d'Auguste, par Jacques Darence. [lire]
Il y a deux mille ans disparaissait Auguste. Le Musée du Louvre célèbre avec faste le souvenir du premier empereur de Rome et la révolution politique que constitua son avènement. Après des décennies de guerres civiles, le monde romain prend conscience de son destin mondial, organise sa puissance et soumet les peuples à ses lois. D'Autun à Actium, de Cordoue à Méroé, l'exposition parisienne rassemble les vestiges d'un des rêves les plus longs de l'Histoire. 

- Manquer le train, une nouvelle de Marcel Aymé. [lire]
Le petit monde d'avant-guerre selon Marcel Aymé : le jardin d'un casino dans une ville de cure, une vieille dame qui tricote, un rentier qui s'asoupit, une vie qui parait hésiter et qui reprend son cours...

- Le jardin français, poèmes de L. Vérane, A. Lafon, N. Nouët. [lire]

Chroniques

- Notes politiques, par Hubert de Marans.
Défiances - Le tournant Hollande. - L'UMP s'enfonce - Front républicain, l'agonie.

- Chronique internationale, par Jacques Darence.
Traité secret. - La puissance russe. - Réveils indiens et japonais.

- Chronique sociale, par Henri Valois.
Sortir de l'euro. - Front syndical.  - Révoltes ouvrières.

- La vie littéraire, par Eugène Charles.
Le Guillou. - C. Saint Laurent. - Tesson. - Sollers. - Stendhal.

- Idées et histoire, par Jacques Darence et Paul Gilbert.
Védrine. - Jerphagnon. - Yvert. - Pline. - Jünger.

- Notes d'Art, par Sainte Colombe et Jean du Fresnois.
Fêtes galantes. - Poliakoff. - Marivaux.

- Revue des revues, par Paul Gilbert.
Corruption. - Elites. - R. Aron. - Giraudoux. 

- Les livres, par Paul Gilbert, Eugène Charles, François Renié.
1914-2014, l'Europe sortie de l'Histoire. (Jean-Pierre Chevènement). - La fin du salariat. (Jean-Pierre Gaudard). - La quatrième guerre mondiale.  (Constanzo Preve). - Les lumières de l'an mil. (Pierre Riche). - Les droites et la rue. (Danielle Tartakowsy). - Composite. (Léon-Paul Fargue). - Arsène Lupin. (Maurice Leblanc). - La Provence gourmande de Giono. (Sylvie Giono). - Petite sélection stendhalienne.  - Livres reçus.

 

Accès à la revue

Partager cet article

Repost0
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 10:09

Décembre 2013
Hommage à
Frédéric Mistral
 

- A Maillane, par Claude Cellerier.  [lire]

-Hommage à Mistral, par Jean-Jacques Bernard.  [lire]

Lectures et témoignages 

- Le poète Mistral, par Alphonse Daudet.
- Chez Mistral, par Maurice Barrès.
- Un nouveau poète, par Jules Barbey d'Aurevilly.
- L'amitié de Mistral, par Léo Larguier.
- Mistral et Virgile, par Pierre Lasserre.

Hommages

- L'eau vive, par Jean Giono.
- Mistralismes, par Charles Maurras.
- Sagesse de Mistral, par Gustave Thibon.
- La République du soleil, par Albert Thibaudet.
- Mistral civilisateur, par Gabriel Boissy.

Enquête

- Mistral aujourd'hui, textes présentés par Jean-Jacques Bernard.

Etudes

- La politique de Mistral, par Pierre Gilbert.
- Mistral en Italie, par Jean-Gabriel Faure.
- Réceptions catalanes, par Jean Bellail.
- Mistral et l'Amérique latine, par Francisco Cantilo.
- Les débuts du félibrige, par Rémi Clouard.
- Mistral et l'idée latine, par Antoine Longnon.
- De la petite patrie à la grande, par Claude Cellerier.
- Les secrets de Calendal, par Eugène Charles.

Documents

- Poèmes de Frédéric Mistral.
- Discours pour la Sainte Estelle.
- Bibliographie, par Paul Gilbert.

Conte de Noël

- Les Rois, un conte de Mistral.

 

Accès à la revue

Partager cet article

Repost0

 
Revue trimestrielle
N°1 - 2009/01
 
Présentation
 

Accueil

Présentation

Manifeste

Historique

Rédaction

Nous contacter

Recherche